Challenge Decathlon | La SS Beinheim 2 s’offre un ticket pour les 8èmes de finale

canard

A l’occasion de ce seizième de finale du Challenge Decathlon, les doublures de la SS Beinheim (D2/B) offraient l’hospitalité à l’AS Cleebourg (D3/B) pour une rencontre au combien importante pour les deux formations qui espéraient toutes deux finir sur une note positive avant une trêve bien méritée. Malgré les conditions climatiques difficiles, les hommes de Marfing Jean s’imposèrent haut la main sur le score de 5-1 malgré la belle opposition proposée par les pensionnaires de D3/B en première mi-temps. Résumé de la rencontre…

SS Beinheim 2 – AS Cleebourg 1 | La feuille de match

SS Beinheim 2

ENGLENDER Benjamin – KOCHER Lucas, WAGNER Jonas, GESELL Valentin, BECKER Dominique – MEYER Quentin, DELGADO Vincent, FICKINGER Quentin – RENARD Cyrill, COLSON Victor, ENGLENDER Tristan
Remplaçants: LOEFFLER Loïc, STRASSER Fabien, STREISSEL Gabriel
Dirigeants: BALLAND Sébastien, BUSCH Gabriel
Entraîneur: MARFING Jean

AS Cleebourg 1

SCHENCK Matthieu – WEBER Keaven, LIENHART Kévin, SCHWENKER Yann, SPIELMANN Franck – GORGUS Michel, ROTT Steeven, LOEBS Lucas – BITTMANN Jérôme, ENGELHARDT Chris, JACKY Frédéric
Remplaçants: BODOT Constant, RICKERT Sébastien
Dirigeant: MEYER Pascal

SS Beinheim 2 – AS Cleebourg 1 | Le film du match

A l’occasion de ce seizième de finale en retard du Challenge Decathlon, les réservistes de la SS Beinheim offraient l’hospitalité à l’équipe fanion de l’AS Cleebourg dans le but de finir la phase aller sur une bonne note avant une trêve hivernale bien méritée. Si les locaux partaient favoris de la rencontre du fait de leur présence en D2/B, il n’empêche que la direction du jeu fut à mettre à l’actif des visiteurs dans les premiers moments de la partie et ce premier coup franc obtenu par les rouges allait illustrer cette volonté de réaliser un coup sur la pelouse du Stade de la Sauer et ce coup de pied arrêté fut tiré par Gorgus Michel excentré à gauche aux 40m et ce dernier tenta de trouver Rott Steeven au niveau du premier poteau mais Englender Benjamin fut le plus prompt à s’imposer face à l’attaquant, on jouait la 3e minute de jeu. Evoluant avec une ligne défensive très haute, il fut aisé aux protégés de Meyer Pascal de récupérer rapidement le ballon, ce qui allait profiter à Loebs Lucas aux états de service impeccables et ce dernier envoya une frappe plein axe aux 25m qui obligea Englender Benjamin à s’étaler de tout son long pour stopper le cuir, on jouait la 8e minute de jeu. Loin de se contenter de courber l’échine tout au long du premier acte, les locaux allaient lancer la révolte par l’intermédiaire de Delgado Vincent qui déborda sur le côté droit avant de se défaire de Lienhart Kévin à l’entrée de la surface de réparation pour finalement continuer de déborder le long de la ligne de but et adresser une passe en retrait initialement prévue pour Fickinger Quentin mais la trajectoire fut coupée par Schwenker Yann, ce qui occasionna un léger cafouillage qui verra le ballon revenir vers Colson Victor qui envoya une frappe qui fut dégagée définitivement par un Schwenker Yann intraitable, on jouait la 13e minute de jeu. Passée cette situation tendue dans les derniers retranchements des visiteurs, le jeu allait s’établir autour du rond central avec des débats de haut vol parsemés de quelques déchets mais les duels finirent par sourire aux rouges qui tentèrent de partir à l’offensive mais la mauvaise passe de Loebs lucas à hauteur des 25m dans l’axe permit à Gesell Valentin d’émettre un long dégagement dans le dos des derniers défenseurs et Delgado Vincent put partir en contre en étant pressé par le retour de Schwenker Yann mais ni le défenseur, ni le gardien visiteur ne purent empêcher l’ouverture du score sur cette frappe en force de la « mobylette grise » qui fut détournée par le dernier rempart adverse dans sa lucarne gauche, on jouait la 24e minute de jeu, 1-0!

A la demi-heure de jeu, on retrouvait les locaux à la manoeuvre par l’intermédiaire de Meyer Quentin qui déborda sur le côté gauche avant d’émettre un centre en bout de course pour Renard Cyrill dans l’axe et ce dernier râta sa tête alors qu’il était seul face à Schenck Matthieu. Loin de vouloir subir l’hégémonie locale, les rouges allaient se montrer adroits dans l’entre-jeu avant que Loebs Lucas ne se fasse idéalement servir sur le côté droit avant de faire quelques enjambées pour finalement décaler Gorgus Michel dans l’axe aux 16m qui talonna en première intention pour Jacky Frederic et ce dernier envoya un plat du pied qui passa sous le corps du gardien local pour l’égalisation, on jouait la 35e minute de jeu, 1-1! Quelque peu piqués au vif, les locaux confisquèrent le ballon dès l’engagement en faisant le siège des derniers retranchements adverses et ils allaient rapidement contraindre les rouges à leur offrir un corner qui fut tiré de la droite vers la gauche par Colson Victor de telle façon à obliger le portier visiteur à la parade sur sa ligne avant que le ballon ne revienne dans les pieds de Fickinger Quentin qui envoya une frappe déviée par Lienhart Kévin sur la barre transversale qui allait finalement renvoyer le ballon dans les pieds de Renard Cyrill qui envoya à son tour une frappe qui fut arrêtée sur la ligne de la main à la manière d’un gardien de foot par Loebs Lucas, ce qui occasionna en définitive un penalty sans « double sanction » et le coup de pied de réparation fut transformé par Delgado Vincent pour son doublé, on jouait la 38e minute de jeu, 2-1!

Dans les derniers instants de la partie, les locaux allaient gagner un duel dans l’entre-jeu avant que le ballon ne revienne dans les pieds d’Englender Tristan qui déborda sur le côté gauche pour envoyer un centre pour Colson Victor à l’entrée de la surface de réparation et ce dernier envoya une frappe qui obligea Schenck Matthieu à nous gratifier d’une parade exceptionnelle pour éviter le break de l’équipe locale, on jouait la 43e minute de jeu. Après de dernières velléités au milieu de terrain, Ilker Ciftci renvoya tout ce petit monde aux vestiaires pour la mi-temps de la partie alors que la pelouse continuait considérablement de se blanchir en recouvrant désormais toutes les lignes techniques et en rendant la pelouse partiellement glissante.

Les conditions climatiques exécrables n’allaient pas empêcher la poursuite de la rencontre

La neige qui s’abattait dans le ciel de Beinheim aux alentours de 11h00 n’allait pas empêcher aux 22 acteurs de revenir sur la pelouse sans exprimer le moindre doute sur la poursuite de la rencontre malgré le fait qu’on ne voyait quasiment plus une seule touffe de gazon dépasser de la couche neigeuse. Motivés comme jamais à s’adjuger une qualification tranquille, les locaux prirent d’emblée le contrôle du cuir en essayant de le faire tourner malgré les rebonds capricieux et la neige qui obligeait les passes à plus appuyées pour espérer trouver les coéquipiers. Ces conditions difficiles n’allaient pas empêcher Englender Tristan de décaler Wagner Jonas sur le côté gauche avant que ce dernier ne centre pour Renard Cyrill au premier poteau mais le gardien visiteur fut le plus prompt pour couper la trajectoire du ballon devant l’attaquant, on jouait la 50e minute de jeu. Privant littéralement les visiteurs de ballons dans l’entre-jeu, les locaux allaient tenter de construire une action sur le côté droit avant que Colson Victor ne soit idéalement servi dans l’intervalle pour finalement émettre une frappe sèche qui heurta le poteau gauche de Schenck Matthieu, on jouait la 67e minute de jeu. Restants campés dans la moitié de terrain visiteuse, les protégés à Marfing Jean finiront par exaspérer les joueurs visiteurs, ce qui occasionna un bon coup franc au niveau des 16m le long de la touche à droit qui fut tiré par Wagner Jonas et, après que le gardien ait mal jugé la trajectoire du ballon, ce dernier se fit lober avant que le cuir ne finisse sa course dans le petit filet gauche, le break fut fait, 3-1!

Malgré tous les efforts jetés dans la bataille, les rouges n’arrivaient pas à franchir le milieu de terrain et les interceptions locales dans le rond central allaient s’avérer cruelles pour les visiteurs avec cette passe dans l’intervalle plein axe aux 25m de Gesell Valentin pour Delgado Vincent, ce dernier profitant de la passivité de la défense pour se présenter seul face à Schenck Matthieu avant d’ajuster le portier d’un plat du pied à ras-de-terre pour son triplé, on jouait la 76e minute de jeu, 4-1! Suite à l’engagement suivant ce nouveau but, le jeu allait se figer au milieu de terrain avec une pléiade de déchets du à la neige et, au cours d’un duel gagné par les visiteurs, Engelhardt Chris éprouva tous les maux du monde à lancer Rickert Sebastien dans le couloir droit et il se fit subtiliser le ballon par Englender Tristan avant que ce dernier ne puisse lancer Delgado Vincent en profondeur pour lui permettre de se présenter face à Schenck Mathieu, et en deux temps, l’attaquant glissa le ballon au fond des filets d’un plat du pied, on jouait la 88e minute de jeu, 5-1! Au bout de l’effort, Jacky Frederic fut confronté à un tête à tête avec Englender Tristan et l’attaquant gagna son duel en crochetant son vis-à-vis avant d’émettre une frappe qui fut écartée en corner par le gardien visiteur. Le corner tiré de la gauche vers la droite par Colson Victor fut finalement dégagé en touche par la défense, on jouait la 91e minute de jeu. C’est sur ce dernier dégagement défensif qu’Ilker Ciftci siffla la fin des débats au Stade de la Sauer de Beinheim avec la qualification haut la main des locaux pour les 8èmes de finale de la compétition. Toutefois, on se demande encore aujourd’hui si la rencontre n’aurait pas été plus plaisante si les conditions climatiques exécrables n’avaient pas jouées les troubles fêtes dès l’entame de la rencontre.



Soyez le premier à commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.