CE CM U18, 1/4 | L’entente EVAN échoue aux portes des demi-finales face au FCSR Obernai

canard

A l’occasion d’un match en retard comptant pour les quarts de finale de la Coupe d’Encouragement Crédit Mutuel, l’entente EVAN effectuait un long déplacement du côté d’Obernai afin de tenter de décrocher une victoire pour espérer réaliser le doublé (Coupe/Championnat). Après une première période se soldant par un court avantage en faveur des ententistes, la donne allait changer au cours du premier quart d’heure du second acte avec des locaux en tête jusqu’à la 86e minute de jeu, moment choisi par Strohm Mathieu pour égaliser avant qu’au terme du temps additionnel, un but casquette ne vienne offrir la qualification au FCSR Obernai au grand dam des ententistes pensant aller à la séance de tirs-au-but. Résumé de cette rencontre…

FCSR OBERNAI 1 3
OBERLAUTERBACH/EEVAN 1 2

FCSR Obernai 1 – Oberlauterbach/Eevan 1 | La feuille de match

FCSR Obernai 1

HARTMANN Matéo – ANDRES Matéo, BOUQUEY Maxence, THOMAS Corentin, SCHALLER Aurélien – MATTER Léo, MAROLANY Alexis, GRUMBACH Julien – KOEHLER Kévin, DANZ Loïc, MBA Michel
Remplaçants: ALIMLI Berat, NAHA Elias, BELKADI Driss
Dirigeant: DANZ Patrice
Entraîneur: SCHROEDER Patrick

Oberlauterbach/Eevan 1

GEBHARD Jurij – FUSS Kevan, BENNACAR Ilian, PFAFF Hugo, WEBER Joris – JUNCKER Bastien, NEFF Loïc, BEILL Hugo – STROHM Mathieu, SCHELL Kévin, ALBENESIUS Corentin
Remplaçants: SAYAH Théo, LENZ Gabriel, EIDEL Hugo
Dirigeants: SCHELL Laurent, ALBENESIUS Laurent
Entraîneur: BEILL Valentin

Arbitre: GENSBITTEL Bernard

FCSR Obernai 1 – Oberlauterbach/Eevan 1 | Le résumé du match

A l’occasion d’un match en retard comptant pour les quarts de finale de la Coupe d’Encouragement Crédit Mutuel, l’entente EVAN effectuait un long déplacement du côté d’Obernai afin de tenter de décrocher une victoire pour espérer réaliser le doublé (Coupe/Championnat). C’est dans ce contexte que le coup d’envoi de la rencontre put être donné par Gensbittel Bernard avec, dès les premières minutes de jeu, une période d’observation se mettant en place au milieu de terrain avant que les visiteurs ne soient les premiers à se mettre en lumière grâce à cette interception du cuir de Schell Kévin dans l’axe, le meneur de jeu s’y offrant ensuite une percée l’amenant à émettre une frappe des 16m étant repoussée par Hartmann Matéo pour finalement voir Albenesius Corentin suivre en embuscade afin de reprendre le ballon d’une frappe passant au-dessus de la cible, on jouait la 3e minute de jeu. Sous une pluie battante, les deux équipes allaient ensuite se livrer bataille dans l’entre-jeu pendant quelques minutes avant qu’une fenêtre de tir ne s’ouvre sur la droite en faveur de Schell Kévin, ce dernier s’avançant le ballon dans le couloir avant de le prolonger devant lui pour Strohm Mathieu, l’attaquant se prenant le temps de lever la tête afin de parfaitement servir le ballon dans l’axe et dans le course d’Albenesius Corentin qui prit toutes les précautions pour éliminer le gardien adverse sorti à sa rencontre avant d’enchaîner par une frappe s’insérant tout doucement au fond des filets, on jouait la 9e minute de jeu, 0-1! Etants désormais au pied du mur, les locaux engagèrent avant d’investir la moitié de terrain adverse par la droite grâce notamment à Mba Michel, ce dernier déboulant dans le couloir avant d’expédier un centre en direction du second poteau à hauteur duquel Pfaff Hugo renvoya le danger en deux temps, on jouait la 10e minute de jeu. Suite au renvoi défensif précédent, les ententistes allaient se montrer solides en défense pour ainsi mieux reprendre la direction des opérations grâce à cette interception du cuir de Fuss Kevan sur la droite précédant une remontée de balle de quelques mètres se soldant par une passe en profondeur pour Albenesius Corentin mais les deux joueurs manquèrent de timing, l’attaquant se faisant finalement prendre au piège du hors-jeu à hauteur des 25m, on jouait la 12e minute de jeu. Consécutivement à l’exécution du coup franc indirect précédent, les protégés de Schroeder Patrick allaient parvenir à s’insérer dans le camp local par l’intermédiaire de Grumbach Julien, le milieu offensif s’y offrant une percée avant de songer à décaler le ballon sur la droite et dans la course d’Andres Matéo mais le défenseur se fit prendre en position de hors-jeu à hauteur des 25m, on jouait la 13e minute de jeu. Dans la foulée de l’exécution du coup franc indirect précédent, les hommes de Beill Valentin allaient éprouver pas mal de difficultés pour s’extirper du marquage de leurs vis-à-vis avant de devoir progressivement battre en retraite, notamment suite à cette interception du cuir dans l’axe de Matter Léo, le milieu défensif se l’avançant ensuite afin d’être en mesure de parfaitement répondre à l’appel de Bouquey Maxence sur la gauche, le défenseur n’hésitant pas à glisser le ballon dans le dos des défenseurs pour Marolany Alexis mais la passe fut un chouia trop profonde et le ballon mourut en sortie de but, on jouait la 14e minute de jeu.

Alors qu’on atteignait le premier quart d’heure de jeu, les nord-alsaciens allaient profiter de nombreux espaces laissés vacants sur la gauche pour s’y insérer à l’image de ce débordement dans le couloir amenant Albenesius Corentin à prendre le dessus sur son adversaire direct avant de se faire faucher par Bouquey Maxence à hauteur des 16m, ce qui occasionna un coup franc que Beill Hugo se chargea de botter en direction du premier poteau devant lequel Thomas Corentin renvoya le ballon directement dans les pieds de Beill Hugo, ce dernier le reprenant ensuite d’un centre/tir étant définitivement renvoyé par Thomas Corentin. Faisant ressortir leur bloc, les locaux firent en sorte de contenir la fougue adverse au milieu de terrain pendant quelques minutes avant qu’ils ne se rendent coupable d’une faute sur la gauche à hauteur de la ligne médiane, ce qui amena un coup franc que Weber Joris se chargea de botter le long de la ligne de touche pour Strohm Mathieu, ce dernier s’emmenant le ballon tout en redressant légèrement sa course dans l’axe mais l’attaquant se fit gêner dans sa progression par un défenseur avant qu’il n’envoie tout de même une frappe peu puissante étant cueillie sans soucis par Hartmann Matéo, on jouait la 18e minute de jeu. Suite au dégagement du dernier rempart rouge et noir, ses partenaires purent s’accaparer le ballon au milieu de terrain par l’intermédiaire de Danz Loïc, le meneur de jeu parvenant à se retourner pour ainsi distribuer le cuir devant lui pour Marolany Alexis, ce dernier le décalant ensuite sur la gauche pour Bouquey Maxence qui ne se fit pas prier pour expédier un centre en direction du point de penalty à hauteur duquel Weber Joris fut le plus prompt pour écarter le danger en corner pour un coup de pied de coin que Danz Loïc se chargea de botter de la gauche en direction du premier poteau devant lequel Bennacar Ilian renvoya le danger sur la gauche et directement dans les pieds de Bouquey Maxence, le défenseur perdant ensuite le ballon sous la pression de Pfaff Hugo, on jouait la 19e minute de jeu. Loin de vouloir se faire dicter la loi par des pensionnaires de la division inférieure, les noirs ne laissèrent peu de places aux doutes au milieu de terrain, ce qui permit à Albenesius Corentin de profiter d’un boulevard sur la gauche afin de s’y faufiler pour finalement se faire sécher par Andres Matéo à hauteur des 30m, ce qui occasionna un coup franc que Weber Joris se chargea de jouer court le long de la ligne de touche pour la victime du méfait qui lui remisa avant que, faute de solutions, le ballon ne circule sur la largeur entre ses partenaires de la défense, on jouait la 20e minute de jeu. S’insérant dans la durée dans la moitié de terrain adverse, les noirs allaient dominer leur sujet pendant un court instant avant qu’une ouverture ne s’ouvre sur la gauche par l’intermédiaire de Neff Loïc, l’ailier se démenant sur ce flanc afin d’obtenir un corner face à Schaller Aurélien pour un coup de pied de coin que Bennacar Ilian se chargea de botter de la droite en direction du second poteau pour la reprise de Fuss Kevan étant contrée dans l’axe par un défenseur, Neff Loïc récupérant le cuir avant d’expédier une frappe étant elle aussi contrée sur la droite de la surface de réparation, zone dans laquelle Bennacar Ilian surgit pour décocher une frappe étant définitivement renvoyée par une défense très chanceuse pour le coup, on jouait la 22e minute de jeu. Forcés de réagir sous peine de prendre le bouillon tout au long de la partie, les locaux se retroussèrent les manches et, en faisant preuve de plus d’agressivité, ils allaient ralentir considérablement la marche en avant de leurs vis-à-vis quitte à commettre des fautes à l’image de celle de Schaller Aurélien sur Beill Hugo intervenant dans l’axe à hauteur des 25m et occasionnant un coup franc que Weber Joris se chargea de botter en direction du poteau gauche devant lequel Hartmann Matéo s’imposa en extension, on jouait la 25e minute de jeu.

Alors qu’on atteignait la demi-heure de jeu, les ententistes restaient aux commandes des opérations au milieu de terrain avant qu’Albenesius Corentin ne soit idéalement lancé su la gauche, ce dernier nous entamant sa « spéciale » avant que Koehler Kévin ne le fauche dans son élan à hauteur des 20m pour un coup franc que Beill Hugo se chargea de botter en direction du second poteau pour la tête de Fuss Kevan passant au-dessus du but de Hartmann Matéo. Suite au renvoi aux 5.5m exécuté par ce dernier, d’âpres duels eurent lieu dans l’entre-jeu avant que Bouquey Maxence ne parvienne à bénéficier de deux contres favorables avant qu’il ne se fasse déstabiliser par Bennacar Ilian à hauteur des 25m, ce qui occasionna un coup franc que Danz Loïc se chargea de botter en direction de la niche devant laquelle Gebhard Jurij s’imposa dans les airs, on jouait la 33e minute de jeu. Rentrants dans les dix dernières minutes de jeu de cette première période, les rouges et noirs firent le nécessaire pour conserver la possession du ballon assez haut grâce à un travail de fond effectué par les locaux et consistant à se jeter sur le moindre ballon et cette stratégie s’avéra payante puisque Bouquey Maxence allait être mis dans de bonnes dispositions sur la gauche avant de se faire faucher par Bannacar Ilian à hauteur des 16m, ce qui amena un très bon coup franc que Danz Loïc se chargea de botter au-dessus d’un mur de deux joueurs et en direction du point de penalty à hauteur duquel Juncker Bastien écarta le danger en corner pour un coup de pied de coin que Danz Loïc se chargea de botter sortant de la gauche en direction de la droite de la surface de réparation, zone dans laquelle Pfaff Hugo enleva le danger directement dans les pieds de Marolany Alexis qui, des 20m, reprit le cuir d’une frappe étant contrée définitivement par la défense locale, on jouait la 36e minute de jeu. Dans la foulée de l’action suivante, les deux formations allaient se retrouver au milieu de terrain afin de s’y disputer la conquête du ballon et, après quelques minutes de débats intenses, les locaux allaient reprendre le dessus sur la gauche par l’intermédiaire de Koehler Kévin, l’attaquant s’avançant le ballon sur quelques mètres avant de le pousser du bout de la chaussure pour Grumbach Julien, le milieu offensif envoyant ensuite un centre en direction de la droite de la surface de réparation pour Mba Michel mais l’attaquant fut un chouia trop court pour espérer couper la trajectoire du cuir, ce dernier échouant finalement en sortie de but, on jouait la 41e minute de jeu. Consécutivement au renvoi aux 5.5m précédent, les ententistes allaient remettre le pied sur le ballon afin de tout mettre en oeuvre pour regagner les vestiaires en tête, notamment suite à cette interception du cuir sur la gauche de Beill Hugo, ce dernier déboulant dans le couloir avant de se faire descendre par Koehler Kévin, ce qui amena un coup franc que la victime du méfait se chargea de botter en direction de la niche pour le renvoi des poings de Hartmann Matéo précédant un renvoi défensif de l’un de ses défenseurs, on jouait la 43e minute de jeu. Donnants à présent la chasse au porteur du ballon, les visiteurs allaient rapidement reprendre le contrôle du cuir dans l’axe grâce à Neff Loïc, ce dernier tentant d’y prendre Thomas Corentin de vitesse avant de se faire accrocher par ce dernier à hauteur des 30m, ce qui occasionna un coup franc que Beill Hugo se chargea de botter en direction de la droite de la surface de réparation, zone dans laquelle la défense locale renvoya le danger non sans difficultés, on jouait la 44e minute de jeu. Restants campés dans les derniers 30m locaux, les ententistes allaient travailler leurs vis-à-vis sur la largeur avant de voir Albenesius Corentin opter pour une percussion dans l’axe, l’attaquant passant plusieurs défenseurs en revue avant de glisser le ballon sur sa droite pour Strohm Mathieu qui rata sa reprise avant de voir Hartmann Matéo cueillir tranquillement le ballon, on jouait la 45e minute de jeu. Suite au dégagement du dernier rempart local, de derniers duels eurent lieu au milieu de terrain avant que l’arbitre ne renvoie les deux formations aux vestiaires pour la pause.

Les ententistes craquèrent avant l’heure de jeu avant de les voir égaliser à la fin du temps réglementaire pour finalement voir un but casquette offrir la victoire aux locaux

De retour sur la pelouse, les deux formations étaient parées pour le coup d’envoi du second acte avec, dès les premières minutes de jeu, des locaux à la manoeuvre dans la moitié de terrain adverse avec Grumbach Julien à la baguette, le milieu offensif s’offrant une percée dans l’axe avant de se faire faucher par Beill Hugo à hauteur des 35m, ce qui occasionna un coup franc que Danz Loïc se chargea de botter au-dessus d’un mur de deux joueurs et en direction du point de penalty à hauteur duquel Schaller Aurélien remisa le ballon à sa gauche pour Andres Matéo qui, en deux temps, poussa le ballon au fond des filets, on jouait la 48e minute de jeu, 1-1! Cueillis à froid, les ententistes eurent du mal à se remettre du but concédé précédemment à l’image de cette faute stupide concédée par Juncker Bastien face à Danz Loïc à hauteur de la ligne médiane occasionnant un coup franc que Thomas Corentin se chargea de jouer court vers Grumbach Julien, ce dernier répondant ensuite à l’appel de Danz Loïc devant lui mais le meneur de jeu perdit le ballon face à Weber Joris, on jouait la 51e minute de jeu. Restants acculés pendant quelques minutes dans leurs derniers 30m, les ententistes allaient se faire malmener de toute part avant que les rouges et noirs ne parviennent à trouver une ouverture sur la droite amenant Marolany Alexis à obtenir un corner face à Bennacar Ilian pour un coup de pied de coin que l’assaillant se chargea de botter de la droite en direction du premier poteau à hauteur duquel eut lieu un léger cafouillage tournant finalement à l’avantage de la défense visiteuse, on jouait la 55e minute de jeu. Suite à l’annihilation de l’action suivante, les noirs tentèrent de faire une brève apparition dans le camp adverse avant de voir les locaux grignoter du terrain avec la rage de vaincre et, après un bras de fer inédit autour du rond central, Koehler Kévin s’extirpa de l’attroupement par la droite avant de lancer Marolany Alexis dans le couloir, l’ailier y partant à toute allure tout en redressant sa course dans l’axe avant de se heurter violemment au gardien adverse à l’entrée de la surface de réparation et, après constatation auprès de l’assaillant resté au sol, l’arbitre désigna le point de penalty malgré les protestations émanant du banc local et, après les explications données par l’arbitre à Beill Valentin, Schaller Aurélien put s’élancer avant de transformer victorieusement le coup de pied de réparation, on jouait la 61e minute de jeu, 2-1! Désormais au pied du mur, les ententistes n’eurent guère le choix que de passer à la vitesse supérieure afin de revenir à hauteur de leurs adversaires et c’est Albenesius Corentin qui se chargea de sonner l’heure de la révolte par la droite en débordant tout en faussant compagnie à deux adversaires avant de se faire déstabiliser par Schaller Aurélien à l’extrême limite de la surface de réparation, ce qui amena un très bon coup franc que Beill Hugo se chargea de botter au-dessus d’un mur de deux joueurs et en direction du second poteau à hauteur duquel Hartmann Matéo se déploya pour se saisir du ballon, on jouait la 64e minute de jeu. Consécutivement au dégagement de ce dernier, les deux équipes se firent front au milieu de terrain pendant quelques minutes avant que les locaux ne parviennent à tirer leur épingle du jeu grâce à Matter Léo, ce dernier se détachant du marquage de son adversaire direct afin de répondre parfaitement à l’appel de Marolany Alexis sur la droite pour finalement le voir obtenir un corner face à Pfaff Hugo pour un coup de pied de coin que Danz Loïc se chargea de botter de la droite en direction du point de penalty pour la tête d’Andres Matéo étant déviée au-dessus de son but par un défenseur, ce qui amena un nouveau corner que Marolany Alexis se chargea de botter de la droite en direction du second poteau mais sa remise fut trop fuyante, on jouait la 67e minute de jeu.

Alors que les hommes de Schroeder Patrick continuaient de rôder dangereusement autour de la surface de réparation, les ententistes parvinrent à les prendre à revers par l’intermédiaire de Sayah Théo, le nouvel entrant passant la ligne médiane dans l’axe avant de distribuer le ballon sur la droite et dans la course de Strohm Mathieu qui, après avoir temporisé, remisa le cuir pour Sayah Théo dans le couloir, ce dernier n’hésitant pas à émettre un centre en direction du premier poteau à hauteur duquel Schaller Aurélien renvoya le ballon bien assez loin de sa zone d’inconfort, on jouait la 68e minute de jeu. Quadrillants parfaitement le terrain, les noirs n’eurent aucun mal à remettre le pied sur le ballon au milieu de terrain par l’intermédiaire de Strohm Mathieu, l’attaquant répondant ensuite parfaitement à l’appel sur la droite de Pfaff Hugo, le défenseur songeant ensuite à initier un une/deux avec Albenesius Corentin avant qu’il ne soit mis dans de bonnes disposition pour expédier un centre en direction du premier poteau devant lequel Hartmann Matéo capta le ballon sans danger, on jouait la 70e minute de jeu. Suite au dégagement de ce dernier, Koehler Kévin hérita du ballon sur la droite avant de lancer Belkadi Driss dans l’axe, le nouvel entrant partant partant seul au but avant de se faire rejoindre par Weber Joris, le tôlier de la défense visiteuse l’empêchant tant bien que mal de frapper mais l’assaillant y parvint tout de même mais sa tentative échoua à gauche de la cible au plus grand soulagement du banc local, on jouait la 71e minute de jeu. Ayant frôlés la correctionnelle, les noirs allaient se retrousser les manches afin de produire leur jeu habituel mais en vain, les principaux acteurs de l’entente étants parfaitement couvert par leurs vis-à-vis mais, suite au concours de Fuss Kevan dans l’axe, ce dernier parvint à se glisser entre deux défenseurs avant de se faire sécher par Schaller Aurélien à hauteur des 20m, ce qui occasionna un très bon coup franc que l’assaillant se chargea de botter au-dessus d’un mur de quatre joueurs et directement dans les gants de Hartmann Matéo, on jouait la 72e minute de jeu. Alors qu’on rentrait dans le dernier quart d’heure de jeu de cette partie, les ententistes demeuraient aux commandes sur le front de l’attaque grâce notamment à l’abnégation de Corentin Albenesius, l’attaquant donnant le meilleur de lui même sur la droite avant de contraindre Thomas Corentin à concéder un corner que Beill Hugo se chargea de botter de la droite en direction du point de penalty à hauteur duquel un défenseur sauta plus haut que tout le monde pour renvoyer le danger de la tête en étant relayé par l’un de ses milieux de terrain. N’arrivant pas à trouver de solutions devant le but adverse, les noirs durent progressivement se replier sous la pressing de leurs adversaires, ces derniers parvenant à repasser la ligne médiane sur la droite avant que la patrouille visiteuse ne vienne faire le ménage dans le couloir en commettant une faute en passant à hauteur des 25m, ce qui amena un coup franc que Danz Loïc se chargea de botter directement dans un mur de trois joueurs avant de voir l’un de ses éléments renvoyer le ballon en touche sur la gauche, on jouait la 79e minute de jeu.

Dans la foulée de la remise en jeu précédente, une faute anodine en faveur des locaux fut signalée à hauteur des 30m, ce qui exaspéra Beill Hugo, ce dernier écopant finalement d’un rouge direct étant plus que stupide au vu de la situation, on jouait la 80e minute de jeu. Désormais réduits à dix, les noirs redoublèrent d’énergie afin de reprendre rapidement la direction des opérations par l’intermédiaire de Schell Kévin, le meneur de jeu profitant d’un espace laissé vacant sur la droite pour s’y insérer avant d’être talonné par Danz Loïc, le meneur de jeu local commettant une faute sur l’assaillant à hauteur des 35m, ce qui occasionna un coup franc que Juncker Bastien se chargea de jouer en retrait avec Weber Joris, ce dernier envoyant ensuite un ballon dans le paquet au milieu duquel un défenseur fut le plus prompt pour renvoyer le danger, on jouait la 83e minute de jeu. Rentrants désormais dans les cinq dernières minutes de jeu de cette rencontre, les ententistes allaient mettre les bouchées doubles sur le front de l’attaque à l’image de ce bon ratissage sur la droite permettant à Juncker Bastien de déborder dans le couloir afin d’émettre un centre en direction du point de penalty pour la tête d’Albenesius Corentin forçant Hartmann Matéo à la parade pour écarter le ballon en corner pour un coup de pied de coin que Bennacar Ilian se chargea de botter de la droite en direction du second poteau pour la reprise de Neff Loïc passant à gauche de la cible. Défendant à onze dans leurs derniers retranchements, les rouges et noirs allaient continuer d’être harcelés tous azimuts, ce qui les contraignit de se mettre à la faute à l’image de ce déboulé sur la droite de Strohm Mathieu étant annihilé irrégulièrement par Schaller Aurélien à l’extrême limite de la surface de réparation, ce qui occasionna un très bon coup franc que Weber Joris s’appliqua à tirer en direction du second poteau pour la tête victorieuse de Strohm Mathieu, on jouait la 86e minute de jeu, 2-2! Ayant fait le plus dur, les ententistes retombèrent dans leurs travers suite à l’engagement de leurs adversaires en n’ayant rien d’autre de mieux à faire que de reculer face à l’avancée irrésistible de leurs adversaires, ces derniers finissant par obtenir un coup franc sur la droite à hauteur des 30m et c’est Thomas Corentin qui se chargea d’envoyer le ballon sur la gauche à hauteur des 16m à hauteur desquels Bouquey Maxence reprit le cuir d’une frappe passant à gauche de la cible, on jouait la 88e minute de jeu. Abattants leurs dernières cartes, les hommes de Valentin Beill profitèrent du renvoi aux 5.5m de leur gardien afin d’envahir le camp adverse par la droite grâce à Albenesius Corentin, ce dernier passant en revue deux défenseurs avant de s’écrouler à l’extrême limite de la surface de réparation, ce qui occasionna un très bon coup franc que Weber Joris se chargea de botter au-dessus d’un mur de deux joueurs et directement au-dessus de la cage de Hartmann Matéo, on jouait la 90e minute de jeu. Annonçant quatre minutes de temps additionnel minimum, l’arbitre laissa le jeu reprendre par un renvoi aux 5.5m effectué par le portier local et, après des duels de haute lutte au milieu de terrain, Matter Léo hérita du ballon sur la gauche, ce dernier donnant ensuite un coup de rein dans le couloir afin d’être en mesure d’expédier le ballo, en direction de l’entrée de la surface de réparation à hauteur de laquelle Gebhard Jurij se coucha sur le ballon avec trop d’entrain, ce dernier le relâchant avant que Danz Loïc ne le reprenne d’un plat du pied plein de sang froid s’enfilant au fond desnfilets, on jouait la 95e minute de jeu, 3-2 score final!

Soyez le premier à commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.