Cpe d’Alsace, T1 | Le CO Climbach impuissant face à l’entente Mothern/M.

canard

A l’occasion d’un match en retard comptant pour le 1er tour de la Coupe d’Alsace, le CO Climbach (D5) accueillait l’entente Mothern/Munchhausen (D1) jeudi dernier avec l’infime espoir de bien figurer pour leur premier match officiel face à des ententistes partants archi-favoris de cette rencontre. Après une première période se soldant par un large avantage en faveur des ententistes (0-4), ces derniers allaient continuer à respecter leurs hôtes en inscrivant neuf nouvelles réalisations, ce qui leur permit de logiquement s’imposer au Stade Pierre Fabacher. Résumé de cette rencontre…

CO CLIMBACH 1 0
MOTHERN/MUNCHHAUSEN 1 13

CO Climbach 1 – Mothern/Munchhausen 1 | La feuille de match

CO Climbach 1

SCHMITT Alexis – SCHWEITZER Benjamin, GRAESE Adam, KASTNER Sacha, MESSMER Julien – KOCHERT Simon, BAZIN Olivier, GOETZ Billy – WAECHTER Gaetan, MARTIN Quentin, HOERNEL Antoine
Remplaçant: KASTNER Eric
Dirigeants: MARTIN Carine, BATT Jordan
Entraîneur: PFEND Jean-Bernard

Mothern/Munchhausen 1

JACKY Raphaël – EIDEL William, IFFRIG Arnaud, LOISON Nicolas, LEONHARD Raphaël – SCHIEHL Evan, BENDER Philippe, WAHL Florian – ROFRITSCH Gilles, ZIMMERMANN Franck, MOOG Alexis
Remplaçants: MARIN Cédric, HICKEL Corentin, HEINRICH Gaël
Dirigeants: SCHUCKE Matthieu, BEYER Anthony

Arbitre: TURGUT Ilhami

CO Climbach 1 – Mothern/Munchhausen 1 | Le résumé du match

A l’occasion d’un match en retard comptant pour le 1er tour de la Coupe d’Alsace, le CO Climbach (D5) accueillait l’entente Mothern/Munchhausen (D1) jeudi dernier avec l’infime espoir de bien figurer pour leur premier match officiel face à des ententistes partants archi-favoris de cette rencontre. C’est dans ce contexte que le coup d’envoi de la rencontre put être donné par Turgut Ilhami et, dès la première minute de jeu, c’est sans surprise que les ententistes se retrouvaient en position de force dans la moitié de terrain locale grâce à cette récupération du cuir dans le rond central de Leonhard Anthony précédant une passe en profondeur sur la gauche en faveur de Moog Alexis mais l’attaquant se fit prendre en position de hors-jeu à hauteur des 20m. Suite à l’exécution du coup franc indirect précédent, les rouges investirent le camp adverse par la droite grâce notamment à Kochert Simon, le milieu défensif tentant une percée dans le couloir mais ce fut sans compter sur Iffrig Arnaud, le défenseur se rendant coupable d’une faute sur l’assaillant à hauteur des 35m, ce qui occasionna un coup franc que Kastner Sacha se chargea de botter en direction de la gauche de la surface de réparation, zone dans laquelle le portier visiteur put cueillir le ballon sans problème, on jouait la 2e minute de jeu. Consécutivement au dégagement de ce dernier, ses coéquipiers allaient faire tourner le ballon au milieu de terrain avant qu’une nouvelle incursion ne se développe sur la gauche par l’intermédiaire de Moog Alexis, l’attaquant débordant dans le couloir tout en redressant sa course dans la surface de réparation pour finalement voir Schweitzer Benjamin pousser le ballon en corner, ce qui laissa place à un coup de pied de coin que Rofritsch Gilles se chargea de botter de la gauche en direction du premier poteau devant lequel Graese Adam renvoya le ballon sur la droite et directement dans les pieds de Zimmermann Franck qui, après avoir navigué entre deux défenseurs, décala le ballon vers Rofritsch Gilles qui, en une touche de balle, remisa le cuir dans la surface de réparation pour Moog Alexis, l’attaquant s’y rendant finalement coupable d’une faute de main, on jouait la 4e minute de jeu. Dans la foulée de l’exécution du coup franc précédent, les bleus n’eurent aucun mal à remettre le pied sur le ballon dans l’axe avant que Bazin Olivier n’intervienne avec trop d’engagement sur l’un de ses vis-à-vis, ce qui amena un coup franc que Leonhard Raphaël se chargea de botter sur la droite de la surface de réparation en direction de Bender Philippe mais le milieu de terrain fut trop court pour couper la trajectoire du ballon, ce dernier filant directement en sortie de but, on jouait la 5e minute de jeu. Après un bref moment d’accalmie au cours duquel les locaux allaient développer un peu de jeu au milieu de terrain, ces derniers allaient se faire prendre à revers par leurs adversaires grâce à cette interception du cuir de Loison Nicolas précédant une passe en profondeur sur la gauche en faveur d’Eidel William, le défenseur débordant dans le couloir avant que Messmer Julien ne tacle le ballon en corner, ce qui laissa place à un corner que Zimmermann Franck se chargea de jouer à la Reimoise de la gauche avec Moog Alexis, ce dernier lui remisant le ballon afin qu’il soit mis dans de bonnes dispositions pour expédier un centre en direction du premier poteau à hauteur duquel Eidel William dévia le ballon pour Schiehl Evan qui n’eut plus qu’à pousser le ballon au fond des filets, on jouait la 7e minute de jeu, 0-1! Accusants le coup, les hommes de Pfend Jean-Bernard engagèrent mais, sous la pression des attaquants adverses, ils allaient rapidement perdre le contrôle du ballon, ce qui allait profiter à Rofritsch Gilles, le meneur de jeu visiteur s’emmenant le ballon sur quelques mètres avant de répondre à l’appel d’Iffrig Arnaud sur sa gauche, le défenseur se défaisant de son adversaire direct pour finalement expédier un centre en retrait en direction de Wahl Florian qui reprit le cuir d’une frappe passant au-dessus de la cage de Schmitt Alexis, on jouait la 8e minute de jeu. Suite au renvoi aux 5.5m effectué par le dernier rempart local, les débats au milieu de terrain allaient tourner court puisque les visiteurs allaient très vite enchaîner par une nouvelle offensive grâce à cette percée dans l’axe de Bender Philippe l’amenant à émettre une passe en profondeur sur la droite et dans le dos des défenseurs en faveur de Zimmermann Franck mais l’attaquant fut un chouia trop court pour éviter au ballon de mourir en sortie de but, on jouait la 9e minute de jeu. Levants ensuite le pied sur le front de l’attaque, les bleus allaient laisser la chance à leurs hôtes de s’exprimer mais, après avoir pêchés dans leur circulation de balle, les locaux allaient à nouveau devoir battre en retraite suite à ce bon ratissage sur la gauche de Moog Alexis, l’ailier débordant ensuite dans le couloir tout en éliminant son adversaire direct avant de songer à émettre une passe en retrait pour Iffrig Arnaud qui expédia une frappe étant parfaitement stoppée par Schmitt Alexis, on jouait la 11e minute de jeu. Ne laissant rien au hasard aux avants-postes, les hommes de Loison Nicolas allaient continuer de dominer les débats en se jetant sur tous les ballons à l’image de cette interception du cuir de Rofritsch Gilles dans l’axe précédant un très bon décalage sur la droite pour Zimmermann Franck, l’attaquant tentant ensuite de contourner Messmer Julien mais en vain, le tôlier de la défense locale écartant le ballon en corner pour un coup de pied de coin que l’assaillant se chargea de botter de la droite en direction du premier poteau pour Moog Alexis qui, dos au but, se retrouva rapidement privé du ballon, on jouait la 12e minute de jeu.

Incapables de faire ressortir leur bloc, les rouges allaient demeurer dans leurs derniers 30m, ce qui favorisa un nouvel assaut de leurs adversaires par l’intermédiaire de Schiehl Evan, ce dernier tentant de passer en force dans l’axe avant de solliciter Zimmermann Franck sur sa droite, l’attaquant n’hésitant pas à reprendre le cuir d’une frappe étant écartée en corner par le portier local, ce qui laissa place à un coup de pied de coin que Rofritsch Gilles se chargea de botter de la gauche en direction du second poteau pour la tête de Zimmermann Franck rasant le montant gauche, on jouait la 13e minute de jeu. Suite au renvoi aux 5.5m précédent, les ententistes allaient se heurter à très peu de résistance et purent donc développer une nouvelle action grâce à Rofritsch Gilles, le meneur de jeu se prenant le temps de lever la tête avant de lancer Iffrig Arnaud sur la gauche, le défenseur s’enfonçant ensuite dans le couloir en ponctuant sa course par un centre en direction du point de penalty à hauteur duquel la défense locale renvoya le danger en deux temps, on jouait la 14e minute de jeu. Alors qu’on atteignait le premier quart d’heure de jeu, les visiteurs demeuraient plus que jamais à la manoeuvre dans le camp adverse grâce notamment au concours de leurs défenseurs à l’image de ce débordement sur la droite d’Eidel William lui permettant d’émettre un centre en direction du point de penalty pour la tête de Moog Alexis passant à gauche de la cible. Restants sous pression suite au renvoi aux 5.5m précédent, les locaux allaient tout de même faire le pressing sur le porteur du ballon mais, sur un coup de rein de Loison Nicolas sur la droite, ce dernier s’ouvrit le côté gauche avant d’y être dédoublé par Zimmermann Franck pour finalement le servir dans la profondeur et l’attaquant obtint une touche face à Messmer Julien pour une remise en jeu d’Eidel William ne donnant rien de concret au final, on jouait la 16e minute de jeu. Dans la foulée du renvoi défensif de Messmer Julien, les deux équipes allaient se faire front au milieu de terrain pendant un court instant, le temps nécessaire aux bleus pour envisager une nouvelle offensive grâce notamment à Bender Philippe, ce dernier étant idéalement servi sur la droite afin de déborder dans le couloir en ponctuant sa course par un centre en direction du premier poteau pour la tête de Zimmermann Franck heurtant le poteau droit avant que Graese Adam ne renvoie le ballon assez loin de sa zone d’inconfort, on jouait la 18e minute de jeu. A force de persévérance, les ententistes allaient doubler la mise suite à cette action initiée par Loison Nicolas sur la droite, le défenseur confisquant le ballon à son vis-à-vis à hauteur des 25m avant de l’expédier en direction du point de penalty pour la tête victorieuse de Zimmermann Franck, on jouait la 19e minute de jeu, 0-2! Poussés par leur public et par leur entraîneur, les locaux allaient tenter de réagir à la domination outrageuse de leurs adversaires mais, en cumulant passes approximatives et appels non pourvus, la tâche allait s’avérer délicate dans la moitié de terrain adverse, ce qui les poussa à jouer le ballon en retrait jusqu’à ce que un duel opposant Waechter Gaetan et Moog Alexis ne leur offre un coup franc à hauteur de la ligne médiane et c’est Messmer Julien qui se chargea de le jouer court avec Kochert Simon, ce dernier temporisant avant de lancer Kastner Sacha devant lui, le défenseur prolongeant la trajectoire du cuir dans la course de Goetz Billy mais le milieu offensif se fit prendre en position de hors-jeu à hauteur des 20m, on jouait la 22e minute de jeu. Consécutivement à l’exécution du coup franc indirect précédent, Rofritsch Gilles hérita du ballon dans l’axe avant de lancer Iffrig Arnaud en profondeur sur la gauche, le défenseur débordant dans le couloir en ponctuant sa course par un centre en direction du point de penalty pour la reprise de Zimmermann Franck heurtant le poteau droit, Wahl Florian faisant ensuite l’effort de récupérer le ballon sur la droite pour enfin envisager un une/deux avec Moog Alexis, ce dernier lui remisant parfaitement le ballon afin qu’il puisse expédier une frappe puissante trouvant le chemin des filets, on jouait la 23e minute de jeu, 0-3! Ayants faits le plus dur sans forcément forcer sur leur talent, les visiteurs allaient ensuite lever le pied au milieu de terrain, ce qui allait permettre à leurs adversaires de s’exprimer plus aisément mais, en panne d’inspiration au milieu et à l’avant, ils allaient finir par retomber dans leurs travers, notamment suite à cette interception du cuir d’Iffrig Arnaud sur la gauche précédant une frappe des 16m étant déviée du dos en corner par Schweitzer Benjamin pour un coup de pied de coin que Zimmermann Franck se chargea de botter en retrait de la droite en direction de Rofritsch Gilles qui prolongea la trajectoire du cuir vers Leonhard Raphaël, le défenseur répondant ensuite à l’appel de Rofritsch Gilles dans le dos des défenseurs mais la passe fut trop appuyée et le cuir finit donc sa course en sortie de but, on jouait la 27e minute de jeu. Continuants de rôder dangereusement autour de la surface de réparation locale, les bleus allaient se procurer une nouvelle occasion grâce à cet assaut initié dans l’axe par Rofritsch Gilles, le meneur de jeu s’avançant le ballon dans l’axe pour ainsi le décaler sur la droite et dans la course d’Eidel William, le défenseur n’hésitant pas à expédier un centre étant contré dans l’axe par un défenseur, le ballon revenant dans les pieds de Rofritsch Gilles qui ne se fit pas prier pour expédier une frappe en deux temps finissant au-dessus de la cible, on jouait la 28e minute de jeu.

Alors qu’on atteignait la demi-heure de jeu, l’hégémonie visiteuse n’allait pas baisser en intensité à l’image de ce une/deux entre Rofritsch Gilles et Moog Alexis, ce dernier lui remisant parfaitement le ballon dans la surface de réparation avant de le voir tenter sa chance d’une frappe à ras-de-terre étant finalement renvoyée par Grease Adam. Faisant ensuite tout leur possible pour contenir la fougue adverse assez loin de leur but, les locaux allaient finir par se faire prendre à revers sur le côté gauche grâce à cette interception du cuir d’Iffrig Arnaud précédant un débordement étant ponctué par un centre en direction du point de penalty pour la déviation de Grease Adam vers son gardien qui put se saisir du cuir non sans difficulté, on jouait la 32e minute de jeu. Insatiable sur son flanc gauche, Iffrig Arnaud fut à la réception du dégagement du portier adverse avant de profiter d’un boulevard le long de la ligne de touche pour y déborder afin d’émettre un centre en direction du second poteau pour la reprise de Zimmermann Franck forçant Schmitt Alexis à la parade pour écarter le danger en corner pour un coup de pied de coin que Zimmermann Franck se chargea de botter de la droite en direction du premier poteau à hauteur duquel le portier local dévia le ballon d’une main ferme vers le second poteau pour le renvoi défensif de Kastner Sacha, on jouait la 33e minute de jeu. Tentants de prendre leurs adversaires en contre, les rouges allaient s’en remettre à Hoernel Antoine pour apporter le danger sur la droite mais ce dernier se fit reprendre à la régulière par Leonhard Raphaël avant que le défenseur ne fasse transiter le ballon vers Wahl Florian, l’attaquant tentant de passer en force dans l’axe avant d’obtenir un corner face à Grease Adam, ce qui laissa place à un coup de pied de coin que Zimmermann Franck se chargea de botter de la droite en direction du premier poteau à hauteur duquel Florian Wahl fut un poil trop court pour couper la trajectoire du cuir, Kastner Sacha dégageant ensuite le ballon au second poteau, on jouait la 35e minute de jeu. Faisant rapidement ressortir leur bloc, les locaux allaient se heurter à leurs adversaires au milieu de terrain pendant quelques minutes, le temps nécessaire pour les bleus pour élaborer une nouvelle offensive par la gauche grâce à Moog Alexis, ce dernier lançant ensuite Iffrig Arnaud dans le couloir, le défenseur y débordant en ponctuant sa course par un centre en direction du point de penalty à hauteur duquel Grease Adam écarta le danger en étant relayé par Kastner Sacha, on jouait la 37e minute de jeu. Les minutes défilant en se ressemblant, on allait retrouver les ententistes deux minutes plus tard pour un nouvel assaut imaginé par Bender Philippe sur la droite, ce dernier fixant son adversaire direct aux 20m avant de glisser le ballon dans le dos des défenseurs et dans la course de Rofritsch Gilles qui prolongea le cuir du bout de la chaussure pour Zimmermann Franck, l’attaquant se faisant finalement prendre en position de hors-jeu, on jouait la 39e minute de jeu. Rentrantes dans les cinq dernières minutes de jeu de cette première période, les deux équipes allaient se neutraliser un court instant dans l’entre-jeu avant qu’une perte de balle locale ne profite à Leonhard Raphaël dans l’axe, le défenseur envoyant ensuite Rofritsch Gilles au charbon devant lui, le meneur de jeu slalomant entre ses vis-à-vis avant de se heurter à Schweitzer Benjamin, le défenseur local tentant tant bien que mal de freiner sa course mais l’assaillant parvint à se retourner pour finalement enchaîner par une frappe des 25m passant à gauche de la cible. Rehaussant considérablement leur niveau de jeu, les locaux allaient tout mettre en oeuvre sur le front de l’attaque pour tenter de s’offrir une opportunité en faisant confiance à Bazin Olivier mais, seul face à des adversaires d’expérience, il se fit stopper dans son enthousiasme par Rofritsch Gilles, le meneur de jeu passant ensuite la ligne médiane pour finalement envisager un une/deux avec Zimmermann Franck, l’attaquant lui remisant parfaitement le ballon afin qu’il puisse expédier une frappe des 16m passant à droite de la cible, on jouait la 42e minute de jeu. Ne voyant toujours pas de lumière au bout du tunnel, les rouges allaient se faire prendre en étau dans leurs derniers 25m, ce qui favorisa un nouvel assaut initié par Loison Nicolas sur la droite, ce dernier temporisant avant de trouver une ouverture dans l’axe en faveur de Moog Alexis, l’attaquant se présentant face au portier adverse pour finalement se rendre coupable d’une faute face à lui, on jouait la 43e minute de jeu. Alors qu’on jouait la dernière minute de jeu de ce premier acte, les bleus se permirent une nouvelle offensive par l’intermédiaire de Zimmermann Franck, l’attaquant interceptant le cuir sur la droite avant de lancer Bender Philippe dans le couloir, ce dernier étant pressé par un défenseur pour finalement songer à émettre une passe dans l’axe pour Iffrig Arnaud qui, en première intention, lança Moog Alexis en profondeur devant lui afin de le voir expédier une frappe passant au-dessus du but de Schmitt Alexis. Suite au renvoi aux 5.5m effectué par ce dernier, Bender Philippe fit un pressing payant dans l’axe avant de songer à décaler le ballon sur la droite et dans la course de Zimmermann Franck, l’attaquant trouvant ensuite Wahl Florian à sa gauche pour finalement voir ce dernier faire une feinte de frappe et décaler le ballon dans l’axe pour la frappe de Moog Alexis filant au fond des filets, on jouait la 46e minute de jeu, 0-4! Consécutivement à l’engagement des locaux, de derniers duels eurent lieu au milieu de terrain avant que Turgut Ilhami ne renvoie les deux équipes au niveau de leurs bancs respectifs pour la pause.

Loin d’être rassasiés, les ententistes allaient s’avérer très réalistes au cours du second acte

De retour sur la pelouse, les deux formations étaient parées pour le coup d’envoi du second acte avec, dès la 47e minute de jeu, une première action visiteuse voyant le jour dans l’axe par l’intermédiaire de Bender Philippe, le milieu offensif se frayant un chemin dans l’axe avant de décaler le ballon sur la droite et dans la course d’Eidel William qui, des 20m, expédia une frappe écrasée étant cueillie sans soucis par Schmitt Alexis, on jouait la 47e minute de jeu. Suite au dégagement de ce dernier, Martin Quentin hérita du ballon sur la gauche avant de lancer Hoernel Antoine en profondeur dans le couloir, l’attaquant s’emmenant le ballon sur quelques mètres pour finalement conclure sa chevauchée par une frappe finissant dans les gants de Jacky Raphaël, on jouait la 48e minute de jeu. Quadrillants parfaitement le terrain, les hommes de Pfend Jean-Bernard allaient exercer un pressing payant sur le porteur du ballon à l’image de cette récupération du cuir de Goetz Billy dans l’axe précédant une passe en profondeur millimétrée en faveur de Waechter Gaetan, l’attaquant ne se faisant pas prier pour reprendre le cuir d’une frappe des 16m étant trop enlevée pour espérer qu’elle accroche le cadre, on jouait la 49e minute de jeu. Consécutivement au renvoi aux 5.5m précédent, les bleus allaient reprendre la direction des opérations au milieu de terrain avant qu’un bon décalage sur la droite en faveur de Zimmermann Franck n’intervienne, l’attaquant déboulant ensuite dans le couloir tout en redressant sa course dans la surface de réparation avant de songer à émettre une passe en retrait en faveur de Moog Alexis, ce dernier reprenant le cuir d’une frappe placée trompant la vigilance de Schmitt Alexis, on jouait la 51e minute de jeu, 0-5! Le rouleau compresseur bleu s’étant réactivé, les locaux allaient à nouveau se retrouver acculés dans leurs derniers retranchements, notamment suite à cette incursion initiée sur la droite par Bender Philippe, ce dernier se détachant du marquage de son adversaire direct avant de lancer Zimmermann Franck dans le couloir, l’attaquant partant à toutes enjambées en direction de la surface de réparation adverse afin d’y pénétrer et enchaîner par une frappe étant repoussée par Schmitt Alexis directement dans les pieds de Moog Alexis qui reprit le cuir d’une frappe étant déviée en corner par un défenseur, ce qui laissa place à un coup de pied de coin que Zimmermann Franck se chargea de botter de la droite en direction du premier poteau pour la tête de Moog Alexis cognant la barre transversale avant que Schmitt Alexis ne puisse se saisir du cuir, on jouait la 51e minute de jeu. Dans la foulée du dégagement de ce dernier, les deux équipes se firent front au milieu de terrain pendant un court instant, le temps nécessaire aux visiteurs pour élaborer une nouvelle offensive par l’intermédiaire de Bender Philippe, le milieu offensif chapardant le ballon dans les pieds de Hoernel Antoine avant de lancer Zimmermann Franck dans l’axe, l’attaquant fixant ensuite son vis-à-vis afin de décaler le ballon sur la gauche et dans le dos des défenseurs pour Moog Alexis qui pénétra dans la surface de réparation pour enfin décocher une frappe forçant Schmitt Alexis à la parade pour écarter le ballon en corner pour un coup de pied de coin que Zimmermann Franck se chargea de jouer à la Reimoise de la droite avec Eidel William, le défenseur perdant finalement le contrôle du ballon sous la pression de son adversaire direct, on jouait la 54e minute de jeu. Suite au renvoi défensif précédent, les rouges ne parvinrent pas à franchir la ligne médiane face à des défenseurs adverses évoluants au même niveau, ce qui favorisa une nouvelle offensive visiteuse dans l’axe grâce à cette interception du cuir de Moog Alexis précédant une longue chevauchée l’amenant à glisser le ballon sur sa droite et dans le dos des défenseurs en faveur de Wahl Florian qui, en extension, reprit le cuir d’une frappe filant directement dans le petit filet extérieur droit, on jouait la 55e minute de jeu. Consécutivement au renvoi aux 5.5m effectué par le dernier rempart local, une lutte sans merci s’engagea au milieu de terrain avant que les duels ne se décalent sur la gauche pour finalement voir les ententistes bénéficier d’un coup franc à hauteur des 30m et c’est Zimmermann Franck qui se chargea de le botter directement au-dessus de la cage de Schmitt Alexis, on jouait la 56e minute de jeu. Dans la foulée du renvoi aux 5.5m précédent, les hommes de Loison Nicolas n’eurent aucun mal à remettre le pied sur le ballon notamment grâce à cette récupération du cuir sur la droite de Zimmermann Franck précédant un débordement dans le couloir droit suivi d’une passe en retrait dans l’axe en faveur de Rofritsch Gilles qui ne se fit pas prier pour reprendre le ballon d’une frappe victorieuse, on jouait la 57e minute de jeu, 0-6!

N’étants plus vraiment dans le coup suite à ce nouveau but encaissé, les locaux allaient engager avant de laisser la libre entreprise à leurs adversaires, ces derniers en profitant pour développer une nouvelle offensive sur la gauche par l’intermédiaire de Moog Alexis, l’ailier s’offrant une percée sur ce flanc en poussant son effort jusqu’à l’entrée de la surface de réparation devant laquelle Martin Quentin se rendit coupable d’une faute sur l’assaillant, ce qui occasionna un coup franc que Loison Nicolas se chargea de botter directement dans le mur de quatre joueurs, on jouait la 59e minute de jeu. Dans la foulée du renvoi défensif précédent, les deux équipes allaient se neutraliser pendant quelques minutes, le temps nécessaire aux ententistes pour repartir à l’attaque par la gauche grâce à cette action initiée par Schiehl Evan, le milieu défensif répondant parfaitement à l’appel de Rofritsch Gilles, le meneur de jeu redressant ensuite sa course dans l’axe avant de le voir glisser le ballon dans le dos des défenseurs pour Moog Alexis, ce dernier reprenant le cuir d’une frappe à bout portant étant repoussée sur la gauche par Schmitt Alexis pour finalement voir Hickel Corentin suivre en embuscade afin d’expédier une frappe passant loin au-dessus de la cible, on jouait la 64e minute de jeu. Suite au renvoi aux 5.5m précédent, Zimmermann Franck fut à la réception du cuir dans l’axe avant qu’il ne le décale sur sa gauche pour Hickel Corentin, ce dernier pénétrant dans la surface de réparation afin d’enchaîner par une frappe puissante ne laissant aucune chance à Schmitt Alexis, on jouait la 65e minute de jeu, 0-7! N’ayants plus rien à perdre dans cette rencontre, les rouges allaient tenter de s’offrir une réaction mais, outre les facilités offensives de Hoernel Antoine sur la gauche, aucun de ses compères de l’attaque ne fut en mesure de proposer quelque chose de concret, ce qui permit à leurs adversaires de reprendre la direction des opérations, ces derniers faisant tourner le ballon entre leurs lignes pour finalement voir le cuir arriver dans les pieds de Rofritsch Gilles, le meneur de jeu s’élançant sur le côté gauche avant de distribuer le ballon en profondeur pour Hickel Corentin qui s’emmena le ballon tout en redressant sa course dans la surface de réparation dans laquelle il élimina le portier adverse pour finalement adresser une passe devant le but pour Zimmermann Franck qui n’eut plus qu’à pousser le ballon dans les filets, on jouait la 68e minute de jeu, 0-8! Consécutivement à l’engagement des locaux, ces derniers perdirent rapidement le contrôle du cuir face au pressing de Rofritsch Gilles, le meneur de jeu s’offrant ensuite une percée dans l’axe l’amenant à distribuer le ballon sur la gauche en faveur de Hickel Corentin, l’attaquant reprenant le cuir d’une frappe des 25m passant finalement à droite de la cible, on jouait la 69e minute de jeu. Dans la foulée de l’exécution du renvoi aux 5.5m précédent, Eidel William fut à la réception du cuir à hauteur des 40m, le défenseur temporisant un court instant avant de répondre à l’appel en profondeur de Hickel Corentin sur la droite, l’attaquant s’emmenant ensuite le ballon sur plusieurs mètres afin de conclure sa chevauchée par une frappe s’enfilant entre le portier local et son poteau gauche, on jouait la 70e minute de jeu, 0-9! Voyants désormais plus qu’une seule équipe sur le terrain, l’hégémonie visiteuse allait s’accroître en exponentielle, cette dernière se traduisant encore une fois par une nouvelle évolution du score suite à cette percée dans l’axe de Rofritsch Gilles précédant une passe en profondeur millimétrée devant lui en faveur de Zimmermann Franck qui, des 16m, expédia une frappe finissant au fond des filets, on jouait la 73e minute de jeu, 0-10! Alors qu’on rentrait dans le dernier quart d’heure de jeu de cette partie, les rouges allaient donner ce qui leur restait d’énergie afin de tenter de contrecarrer la moindre initiative adverse au milieu de terrain et, suite à des duels de haute lutte dans cette zone de jeu, Hickel Corentin se rendit coupable d’une faute sur Kochert Simon, ce qui occasionna un coup franc dans le rond central que Martin Quentin se chargea de botter en direction de la surface de réparation à la limite de laquelle Jacky Raphaël s’éleva dans les airs pour s’emparer du cuir.

Suite au dégagement de ce dernier, les deux équipes allaient se neutraliser un court instant avant que Heinrich Gaël ne parvienne à s’échapper sur le côté droit, ce dernier s’emmenant le ballon sur plusieurs mètres pour finalement le décaler dans l’axe pour Eidel William qui, instinctivement, glissa le ballon dans le dos des défenseurs en faveur de Hickel Corentin, l’attaquant ne se faisant pas prier pour expédier une frappe s’insérant entre Schmitt Alexis et son poteau droit, on jouait la 77e minute de jeu, 0-11! Insatiables dans toutes leurs entreprises, les bleus allaient aggraver la marque deux minutes plus tard sur cette action initiée par Bender Philippe dans l’axe, le milieu offensif profitant d’un boulevard dans l’axe pour s’y insérer avant de décaler le ballon sur sa gauche pour Rofritsch Gilles, le meneur de jeu remisant le ballon dans le dos des défenseurs pour Moog Alexis qui ne manqua pas son face à face avec Schmitt Alexis en le trompant d’une frappe en force, on jouait la 79e minute de jeu, 0-12! Levants ensuite le pied dès l’engagement de leurs hôtes, les visiteurs allaient accorder une fenêtre de tir à leurs adversaires, ce qui allait permettre à Kochert Simon de tenter un débordement sur la droite mais il se fit reprendre irrégulièrement par Rofritsch Gilles à hauteur de la ligne médiane, ce qui occasionna un coup franc que Kastner Sacha se chargea de jouer dans le couloir en direction de Kochert Simon mais le ballon fila directement en touche non loin du poteau de corner pour une remise en jeu permettant aux ententistes de renvoyer le ballon aux avants-postes, on jouait la 81e minute de jeu. Désormais engagés pour tenter un baroud d’honneur, les locaux allaient se jeter sur tous les ballons comme des morts de faim à l’image de cette interception du cuir de Martin Quentin, ce dernier ayant à peine le temps d’envisager un débordement sur la gauche qu’il se fit sécher par Bender Philippe, ce qui amena un nouveau coup franc que Bazin Olivier se chargea de jouer court dans le couloir avec Hoernel Antoine, l’attaquant se retrouvant rapidement encadré par deux défenseurs avant de perdre possession du cuir, on jouait la 83e minute de jeu. Alors qu’on rentrait dans les cinq dernières minutes de jeu de cette rencontre, les visiteurs profitèrent de la désorganisation adverse pour repartir à l’attaque grâce à Hickel Corentin, l’attaquant déboulant dans le couloir droit avant de ponctuer sa course par un centre en retrait pour Wahl Florian qui, en une touche de balle, décala le cuir dans l’axe pour la frappe de Moog Alexis étant repoussée avec brio par Schmitt Alexis, ce sauvetage laissant ensuite place à un cafouillage au terme duquel le ballon revint sur la gauche de la surface de réparation, zone dans laquelle Hickel Corentin n’hésita pas à reprendre le cuir d’une frappe s’insérant dans le petit filet droit, 0-13! Dans la foulée de l’engagement des locaux, ces derniers allaient éprouver beaucoup de mal à conserver la possession du ballon sous la pression adverse mais Bazin Olivier imposa son physique avant d’être victime d’une faute de Rofritsch Gilles à 60m du but adverse, ce qui occasionna un coup franc que la victime du méfait se chargea de jouer court avec Schweitzer Benjamin mais l’ailier confondit vitesse et précipitation, ce dernier rendant fatalement le ballon à ses adversaires, on jouait la 86e minute de jeu. Suite à la récupération du cuir de la charnière centrale visiteuse, cette dernière permit à ses milieux de terrain d’envisager une nouvelle offensive voyant Moog Alexis hériter du ballon dans l’axe avant de songer à prolonger la trajectoire du cuir dans la course de Wahl Florian qui, instinctivement, lança Hickel Corentin dans le dos des défenseurs mais l’attaquant se fit prendre en position de hors-jeu à l’entrée de la surface de réparation, on jouait la 87e minute de jeu. Consécutivement à l’exécution du coup franc indirect précédent, Martin Quentin fut à la réception du cuir sur la gauche avant de le voir enchaîner par un débordement dans le couloir le conduisant à se faire reprendre irrégulièrement par Eidel William à hauteur des 30m, ce qui amena un coup franc que Bazin Olivier se chargea de botter en direction de l’entrée de la surface de réparation pour la tête défensive de Zimmermann Franck, on jouait la 88e minute de jeu. Faisant rapidement ressortir leur bloc, les bleus allaient pourvoir enchaîner par une offensive menée sur la droite par Wahl Florian, ce dernier étant parfaitement lancé dans le couloir par Heinrich Gaël avant de s’offrir une chevauchée de 40m l’amenant à la ponctuer par un centre en direction du second poteau pour la reprise de Hickel Corentin étant renvoyée en deux temps par Hoernel Antoine, on jouait la 89e minute de jeu. Jouants les dernières secondes du temps réglementaire, les visiteurs allaient se permettre une dernière offensive grâce à l’infatigable Zimmermann Franck, ce dernier s’offrant une percée sur le flanc gauche l’amenant à expédier un centre en direction du second poteau pour la reprise de Wahl Florian trouvant les gants de Schmitt Alexis. Suite au dégagement de ce dernier, Turgut Ilhami mit fin au calvaire des locaux en scellant ainsi la qualification de l’entente Mothern/Munchhausen sur ce score sans appel de 0-13!

Soyez le premier à commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.