Territoire Alsace Nord | Andry Jean-Georges honoré comme il se doit pour ses 50 ans passés dans le monde du football

A l’occasion du “Week-end foot” organisé par le SC Roeschwoog, pas moins de six rencontres se sont déroulées au Stade Jean-Pierre du vendredi 6 août au dimanche 8 août. Outre l’événement sportif du week-end passé, ce fut aussi le moment d’honorer Andry Jean-Georges pour ses 50 ans passés dans le monde du football. En effet, après la première rencontre de l’après-midi de dimanche qui a vu l’US Preuschdorf s’imposer face au FC Drusenheim (0-2), une délégation d’Officiels a investi la pelouse avec M. Willig Francis en tête afin d’introduire cette cérémonie en retraçant la carrière de Jean-Georges avant de finir par lui remettre la médaille d’argent fédérale, un panier surprise et un bouquet de fleur. Ce fut donc un moment très solennel qui, on l’espère tous, en appellera un autre dans une décennie pour ajouter l’or au veston. Chapeau bas M. Andry!

Andry Jean-Georges | Ses qualités principales

En matière footballistique, on pourra dire avant tout que M. Andry a une connaissance approfondie de l’environnement technique. C’est aussi une personne écoutée, de très bon conseil, affable, présente régulièrement sur les rencontres se disputant dans l’Alsace du Nord (derbys et autres affiches) sans qu’il n’oublie de se rendre dans des plus petits clubs. Une autre qualité illustre bien le personnage, en l’occurrence le fait d’être à la disposition d’autrui d’une manière discrète mais hautement efficace. Même s’il est souvent difficile de lui arracher un sourire, JGA sait tout de même avoir des pointes d’humour à l’image de cette anecdote datant de la “Stammtisch” des dirigeants qu’avait organisé le District d’Alsace à Roeschwoog au cours de laquelle il avait affirmé qu’à Roeschwoog il n’y avait que des gens intelligents, pour preuve, tous les ans, les jeunes joueurs quittent le club pour se lancer dans les études. De mémoire, JGA ne garde aucun mauvais souvenirs de ces cinquante dernières années passées dans le Football, il affirme même n’avoir éprouvé que du plaisir à se mettre à disposition d’autrui.

Andry Jean-Georges | Sa carrière

Jean-Georges Andry a, comme beaucoup d’honorés avant lui, commencé sa carrière en tant que joueur successivement au FC Drusenheim chez les minimes (village d’origine) avant de rejoindre l’AS Forstfeld en senior. Se sentant tellement bien à l’ASF, il y prit même la casquette de Président pendant quelques temps avant de vivre une autre expérience de Président au SC Roeschwoog. Lors de sa période en tant qu’éducateur et dirigeant, il se mit au service du FC Drusenheim, de l’AS Forstfeld, du Strasbourg Université Club (où il y avait entrainé les cadets), de l’ASB Leutenheim, du SC Roppenheim et bien sûr du SC Roeschwoog. Notons que dans tous ses clubs précédemment nommés, il y a entraîné l’équipe fanion mais il y a surtout encadré les jeunes. A Roeschwoog, il a lancé la section des jeunes en mettant en place l’entente Roeschwoog/Forstfeld qui s’est développée jusqu’à devenir l’Entente de l’Uffried. Outre ses différentes expériences en France, JGA a aussi, au cours de sa carrière, exporté son savoir faire de l’autre côté du Rhin en prenant les rennes de l’équipe fanion du SV Sinzheim pendant trois ans, ce club évoluant alors en Bezirksliga. Fier de son expérience allemande, il put, notamment, apporter bon nombre de conseils et infos sur le football allemand à Siffert Marc, alors Conseiller Technique de la Ligue d’Alsace de Football. Autant dire que c’est la richesse de son parcours qui permit à Andry Jean-Georges de s’épanouir, pendant ces cinquante dernières années, dans le monde du football d’où cette distinction amplement méritée.

Soyez le premier à commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.