Amical | Le Real Schloessel chute à domicile face à l’ES Wolfisheim

A l’occasion de ce dernier match amical du mois de janvier, le FC Real Schloessel offrait l’hospitalité à l’Etoile Sportive de Wolfisheim afin d’éventuellement retrouver les joies de la gagne après un début d’année poussif. Malgré toutes les forces jetées dans la bataille, les bleus concédèrent une nouvelle défaite face à des verts et noirs bien plus entreprenants dans tous les compartiments du jeu. Résumé de la rencontre…

FC REAL SCHLOESSEL 1 2
ES WOLFISHEIM 1 5

FC Real Schloessel 1 – ES Wolfisheim 1 | La feuille de match

FC Real Schloessel 1

LUDWIG Sebastien – CONRAD Hervé, BENSLIMANE Meddy, CHRISTMANN Freddy, GLESS Serge – STILTZ Vincent, MORET Gaetan, FEBWET Gilbert – DEBS Dominique, GUTHFREUND Cédric, KOUADIO Thomas
Remplaçants: LENTENDU Corentin, MASALA Marc, HECHT Eric, DELAUNOIS Laurent

ES Wolfisheim 1

MAGY Victor – SABAYO Vincent, LATOETOE Christian, ROSE Jessy, SCALA Kevin – BLONDY Benjamin, PAYE Russel, FARHI Kenan – WOLLY Melvin, LARBI Ayoub, FIECK Adrian
Remplaçants: QUINCIEU Nicolas, SCALA Thomas, ROSER Antoine, WASSER Daniel
Entraîneur: SCALA Eric

Temps: Couvert
Affluence: 20 personnes environ
MT: 1-1

FC Real Schloessel 1 – ES Wolfisheim 1 | Le film du match

A l’occasion de la réception de l’Etoile Sportive Wolfisheim, le Réal Schloessel espérait obtenir une première victoire cette année après les deux défaites et le match nul enregistrés jusqu’alors. Etant privés de leurs meilleurs joueurs (4 au total) les bleus ont du faire avec les moyens du bord face à des verts et noirs bien plus entreprenants que leurs hôtes, notamment avec la pointe de vitesse de Russel Paye sur le flanc droit de leur attaque et ce dernier se mit en lumière dès la cinquième minute de jeu après cette jolie passe en profondeur de Quincieu Nicolas qui lui revint dans les pieds avant qu’il ne redresse sa course dans l’axe pour finalement envoyer une frappe croisée qui fut déviée par Stiltz Vincent du bout de la chaussure en corner, coup de pied de coin qui ne donna rien au final. Privant littéralement leurs adversaires de ballon, les visiteurs allaient commencer à agacer leurs vis-à-vis qui étaient à la peine en défense et ils allaient logiquement obtenir un corner qui fut tiré de la droite vers la gauche par Paye Russel au niveau du second poteau mais le ballon fut écarté de la tête par Stiltz Vincent directement dans les pieds de Blondy Benjamin qui prit sa chance de l’entrée des 16m mais sa frappe fut captée par Ludwig Sebastien, on jouait la 10e minute de jeu. Continuant à étouffer des bleus quelque peu timorés, les verts et noirs allaient initier une nouvelle offensive par l’intermédiaire de Quincieu Nicolas qui hérita du ballon aux 35m avant de lancer Paye Russel sur le côté droit et ce dernier partit à toutes enjambées en mettant, au passage, Benslimane Meddy dans le vent avant de centrer en bout de course pour Wolly Melvin au second poteau et ce dernier crocheta un défenseur avant d’envoyer une frappe qui fut à nouvelle fois déviée par Stiltz Vincent en corner. Le coup de pied de coin fut tiré de la gauche vers la droite par Wolly Melvin vers le second poteau pour Russel Paye qui, légèrement excentré sur le côté droit à l’entrée de la surface de réparation, reprit le ballon d’une demi-volée qui vint se loger dans le petit filet gauche du but local, on jouait la 12e minute de jeu, 0-1! Insatiable sur son côté droit, Paye Russel fut de nouveau à la manoeuvre sur ce débordement au cours duquel il prit soin d’effacer Benslimane Meddy avant de centrer pour Scala Thomas qui fixa le gardien avant d’émettre une passe en retrait pour Wolly Melvin qui émit finalement une frappe qui finit sa course dans les gants de Ludwig Sebastien, on jouait la 16e minute de jeu. Alors que les premiers râles ou autres reproches commencèrent à fuser entre certains joueurs du Réal, les verts allaient à nouvelle fois profiter de la passivité du bloc défensif grâce notamment à ce débordement de Wolly Melvin sur le côté gauche ponctué d’un centre vers le second poteau pour Paye Russel qui força Ludwig Sébastien à nous gratifier d’une parade magnifique pour écarter le ballon en corner, coup de pied de coin qui fut tiré de la droite vers la gauche par Paye Russel vers le second poteau au niveau duquel il ne trouva aucun partenaire, on jouait la 18e minute de jeu.

N’entrevoyant pas de solutions dans l’entre-jeu, les bleus allaient rester emprisonnés dans leur moitié de terrain même si Debs Dominque essaya par moment de déborder sur son côté gauche mais toutes ses incursions furent vaines, soit par manque de solutions dans l’axe soit par des passes approximatives qui lui étaient initialement destinées. Soit, la maîtrise du jeu allait rester verte et noire, et sur l’une de leurs nombreuses offensives, ils obtinrent un nouveau corner qui fut tiré à la Reimoise par Paye Russel pour Rose Jessy et ce dernier adressa un centre qui fut enlevé de la tête par Moret Gaetan au niveau du point de penalty, on jouait la 24e minute de jeu. Accusant un peu de fatigue suite à ses nombreux appels sur le côté gauche, les incursions de Paye Russel furent provisoirement remplacées par celles de Wolly Melvin, ce dernier nous gratifiant d’un petit festival dans l’axe avec une série de dribbles qui mit consécutivement Serge Gless et Stiltz Vincent dans le vent avant que l’attaquant ne pénètre dans la surface de réparation pour finalement envoyer une frappe que Ludwig Sébastien capta en deux temps, on jouait la 28e minute de jeu. Il fallut attendre la 33e minute de jeu pour voir la première occasion de but des locaux mais la frappe de Kouadio Thomas des 30m passa de quelques centimètres à côté du but de Magy Victor qui vivait jusque là une rencontre assez tranquille. Faisant le necessaire pour ne pas subir d’avantage dans leur moitié de terrain, les bleus se transcendèrent pour récupérer rapidement le ballon en évoluant assez haut pour continuer leur marche en avant et cette stratégie allait s’avérer payante puisque les locaux allaient bénéficier d’un corner qui fut tiré de la gauche vers la droite par Guthfreund Cédric en direction du seconde poteau pour Debs Dominique qui reprit le cuir d’une frappe qui vint mourir dans le petit filet extérieur du but de Magy Victor, on jouait la 35e minute de jeu. Contre le cours du jeu, le Réal allait créer une petite sensation en parvenant à égaliser par l’intermédiaire de Kouadio Thomas qui fut à la réception d’un centre millimétré venant de la droite de Debs Dominique avant de placer une frappe qui passa entre les jambes du gardien visiteur pour finalement faire trembler les filets adverses, on jouait la 38e minute de jeu, 1-1! Après toutes les difficultés éprouvées par les bleus face à la vivacité des visiteurs, la malchance allait faire son apparition, notamment sur cette magnifique frappe de Delaunois Laurent de l’entrée des 16m qui vint heurter le poteau droit du but visiteur alors que Magy Victor semblait totalement battu, on jouait la 40e minute de jeu. Contenant toutes les velléités offensives de leurs adversaires au niveau du rond central en cette fin de première mi-temps, les locaux allaient se diriger vers la pause avec ce match nul qui ne traduisit pas tout à fait la physionomie de cette rencontre.

Les verts et noirs finirent par faire plier le Real en rehaussant leur niveau de jeu

Le début de la seconde période démarra sur le même rythme que la première, à savoir avec des verts et noirs à l’attaque sans qu’ils puissent toutefois mettre à contribution Ludwig Sebastien. Il fallut attendre la 53e minute de jeu pour voir la première action construite du second acte à mettre à l’initiative des visiteurs qui allaient se porter de l’avant par l’intermédiaire de Wolly Melvin qui mit toute la défense à sac et, face à des Vétérans, il n’eut aucun mal à se défaire de leur marquage par sa vivacité, ce qui allait contraindre Serge Gless à sécher l’attaquant dans la surface de réparation, ce qui occasionna un penalty qui fut transformé par la victime de la faute en mettant le cuir en pleine lucarne gauche du but de Sébastien Ludwig, 1-2! La réaction des locaux n’allait pas trop tarder avec ce coup franc au niveau des 30m à gauche tiré par Guthfreund Cédric, ce dernier envoyant une longue transversale dans la boite pour Gaetan Moret qui reprit victorieusement le cuir de la tête en lobant le gardien visiteur qui était un chouia trop court, on jouait la 57e minute de jeu, 2-2! Sur l’engagement suivant, les verts allaient subir la pression de la triplette offensive adverse toute revigorée et ils allaient être contraints de reculer pour finalement couper une offensive locale en corner, coup de pied de coin qui fut tiré de la gauche vers la droite par Guthfreund Cédric au niveau du point de penalty pour Debs Dominique qui reprit le ballon de la tête mais son coup de boule fila au-dessus du but de Magy Victor, on jouait la 58e minute de jeu. Tout juste passé l’heure de jeu, les visiteurs reprirent du poil de la bête, notamment par l’intermédiaire de Larbi Ayoub qui lança Paye Russel en profondeur des 40m avant que ce dernier ne s’emmène le ballon jusqu’aux 16m à hauteur desquels il expédia une frappe qui finit sa course dans les gants de Sebastien Ludwig. Cherchant par tous les moyens à réaliser le break, les verts allaient mettre toutes les forces vives à l’attaque et ce débordement sur le côté gauche de la part de Roser Antoine en fut une des illustrations, ce dernier redressant sa course avant d’envoyer une frappe de l’entrée des 16m qui fut déviée par Stiltz Vincent sur la barre transversale avant que la défense bleue ne puisse se donner de l’air, on jouait la 65e minute de jeu. Eprouvant toutes les difficultés du monde à se trouver dans l’entre-jeu, les bleus allaient finir par y reperdre le ballon, notamment à la 66e minute de jeu et c’est Fieck Adrien qui, des 16m, fut à la conclusion d’une superbe action en émettant une frappe qui fut déviée par Stiltz Vincent dans ses propres filets, 2-3!

Accusant sévèrement le coup suite à cette nouvelle réalisation de leurs adversaires, les bleus allaient finir par laisser l’entière liberté aux verts de faire ce que bon leur semblait avec le ballon et, sur un débordement de Scala Thomas, la défense locale fut contraint de concéder un corner qui fut tiré de la droite vers la gauche par Fieck Adrien au niveau du point de penalty et la défense locale éprouva des difficultés à renvoyer le ballon, ce qui occasionna un léger cafouillage qui finit par profiter aux locaux qui purent enfin se dégager pour éviter que l’addition ne se corse, on jouait la 68e minute de jeu. Ayant abandonné le combat du milieu de terrain le Réal allait à nouveau subir une offensive initiée par Paye Russel qui entama une course du milieu de terrain au cours de laquelle il passa tous ses adversaires en revue avant d’émettre une frappe croisée à ras-de-terre qui vint mourir dans le petit filet gauche de Sébastien Ludwig, le break fut fait, on jouait la 73e minute de jeu, 2-4! Traînant une vilaine blessure à l’épaule depuis la moitié de la première période, le portier local s’écroula devant son but après un dégagement qui vit le bas de sa jambe tourner et le « Roc » qui n’avait pas envie de céder sa place jusque là, fut contraint et forcé à quitter prématurément ses partenaires et il fut remplacé par Benslimane Meddy, on jouait la 77e minute de jeu. A l’entame des dix dernières minutes de jeu, les verts se retrouvaient toujours à la manoeuvre dans les derniers retranchements adverses et la défense locale annihila une percée de Blondy Benjamin sur le côté droit en mettant le cuir en corner, coup de pied de coin qui fut tiré de la droite vers la gauche par Blondy Benjamin au niveau du premier poteau pour Larbi Ayoub qui reprit le cuir au-dessus du but local, on jouait la 82e minute de jeu. Après avoir aperçu un léger mieux au cours des cinq minutes suivantes, les bleus allaient à nouveau retomber dans leurs travers en laissant partir Paye Russel sur le côté droit avant que ce dernier prolonge sa course jusqu’à la ligne de but pour finalement crocheter Serge Gless et finir le travail par une frappe enroulée qui vint mourir dans le petit filet droit de Benslimane Meddy, on jouait la 88e minute de jeu, 2-5! A l’entame du temps réglementaire, le Réal allait bénéficier d’une dernière opportunité pour tenter de réduire la marque avec ce coup franc situé aux 25m plein axe qui fut tiré par Delaunois Laurent d’une frappe brossée qui franchit le mur de trois joueurs avant que Gaetan Moret ne tente de reprendre le cuir de la tête mais le ballon voltigea bien trop haut pour que ce petit gabarit ne puisse rentrer en contact de ce dernier et le gardien visiteur put finalement s’emparer du ballon, on jouait la 91e minute de jeu. C’est sur cette dernière action que l’arbitre de la rencontre mit un terme à la partie. Nous souhaitons un très bon rétablissement à Sébastien Ludwig et espérons le revoir en forme sur le pré dès le prochain rendez-vous à domicile face à l’AS Hoerdt 4.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.