CA Vétérans, T3 | Le réveil hattenois fut trop tardif face à l’US Forstheim/Laubach

A l’occasion de ce troisième tour de la Coupe d’Alsace Vétérans, l’AS Hatten accueillait l’US Forstheim/Laubach avec la ferme intention d’enrayer la mauvaise spirale du moment les amenant à pointer à la troisième place en championnat après deux défaites consécutives enregistrées face à Seltz (3-5) et Soufflenheim (3-2). Après une première période au cours de laquelle les locaux burent la tasse en encaissant pas moins de trois buts, ces derniers allaient réagir sur le tard sans toutefois parvenir à arracher les tirs-au-but, les visiteurs s’adjugeant finalement un ticket pour le tour suivant non sans avoir tremblés sur cette fin de match. Résumé de cette rencontre…

AS HATTEN 51 2
US FORSTHEIM/LAUBACH 51 3

AS Hatten 51 – US Forstheim/Laubach 51 | La feuille de match

AS Hatten 51

LE GUELVOUIT Régis – HEDTMANN Jean-Michel, ANDRES Kai, RUCK Alain, BAUER Joël – MEYER Grégory, BENZARTI Kais, BOUROUA Halim – ANDRES Patrick, VOLLMER Mickaël, CATHERINE Grégory
Remplaçants: EISELE Christophe, PFIFFERLING Raphaël, MENRATH Nicolas
Dirigeants: BONNET Fabrice, PASCALON Jean-Jacques

US Forstheim/Laubach 51

MEHL Christophe – JUNG Sébastien, NARDIN Angelo, ZIMMER Arnaud, BEYLER Sébastien – EL IDRISSI Nassir, KAUTZMANN Raphaël, BARBIER Stéphane – SCHLOSSER Yannick, HELMER Benoît, KOESTLER Steve
Remplaçants: KREMER Emmanuel, BERGER Emmanuel, KLIPFEL Hubert, LEWANDOWSKI Dominique
Dirigeants: GRUNENWALD Jean-Paul, BRUDER Jean-Luc
Entraîneur: NARDIN Edgar

Arbitre: WILHELM Pascal

AS Hatten 51 – US Forstheim/Laubach 51 | Le résumé du match

A l’occasion de ce troisième tour de la Coupe d’Alsace Vétérans, l’AS Hatten accueillait l’US Forstheim/Laubach avec la ferme intention d’enrayer la mauvaise spirale du moment les amenant à pointer à la troisième place en championnat après deux défaites consécutives enregistrées face à Seltz (3-5) et Soufflenheim (3-2). C’est dans ce contexte que le coup d’envoi de la rencontre put être donné par Wilhelm Pascal avec, dès la deuxième minute de jeu, une première action visiteuse voyant le jour par la gauche et se soldant par une touche rapidement effectuée par Helmer Benoît en direction de Kautzmann Raphaël, l’ailier débordant pour finalement expédier un centre en direction du premier poteau à hauteur duquel Le Guelvouit Régis repoussa le danger avant d’être relayé par Andres Kai, ce dernier renvoyant le danger bien assez loin de ses derniers retranchements. Consécutivement au renvoi défensif précédent, les locaux allaient tenter de contenir la fougue adverse au milieu de terrain mais, malgré toutes leurs forces jetées dans la bataille, ces derniers allaient être contraints et forcés de reculer suite à cette récupération du cuir sur la gauche de la part de Kautzmann Raphaël, l’ailier le distribuant dans le couloir en faveur de Helmer Benoît, le meneur de jeu contournant la défense afin d’expédier un centre transperçant la meute de joueurs présente dans la surface de vérité pour finalement mourir en touche sur la droite, on jouait la 4e minute de jeu. Suite à la remise en jeu précédente, les oranges et noirs allaient parvenir à ressortir de l’ornière avant que d’âpres duels n’eurent lieu dans la moitié de terrain adverse pour finalement voir les locaux capituler face à une défense adverse bien en place et qui allait parfaitement négocier leur remontée de terrain par la droite grâce notamment à Kautzmann Raphaël, l’ailier déboulant dans le couloir droit avant de se faire faucher par Bouroua Halim à hauteur des 20m, ce qui occasionna un coup franc que Koestler Steve se chargea de botter directement au-dessus de la cible, on jouait la 8e minute de jeu. Dans la foulée du renvoi au 5.5m précédent, les locaux parvinrent à franchir la ligne médiane en prenant ensuite soin de développer une action qui, malheureusement, fut conçue en vain, les jaunes et noirs faisant en sorte de récupérer le cuir afin de permettre à Helmer Benoît de s’échapper sur le côté droit avant qu’il n’émette un centre en direction du premier poteau pour la tête de Koestler Steve passant à droite du but de Le Guelvouit Régis, on jouait la 11e minute de jeu. A force d’abnégation sur le front de l’attaque, les visiteurs allaient enfin trouver la faille grâce à ce débordement sur le côté gauche de la part de Koestler Steve étant ponctué par un centre en direction du point de penalty à hauteur duquel Andres Kai contrôla le ballon difficilement pour finalement se rendre coupable d’une faute de main et l’arbitre n’hésita pas un seul instant à désigner le point de penalty pour un coup de pied de réparation que Schlosser Yannick transforma parfaitement en prenant le portier local à contre-pied, on jouait la 12e minute de jeu, 0-1! Ayant désormais fait le plus dur, les ententistes n’allaient pas pour autant baisser la garde et, suite à un engagement très mal négocié par leurs adversaires, on allait retrouver l’armada visiteuse à l’attaque par la gauche grâce notamment à Koestler Steve, l’attaquant se faufilant dans le couloir avant d’expédier une transversale sur la droite en direction de Kautzmann Raphaël, ce dernier contrôlant le cuir avant de lancer instantanément Schlosser Yannick dans le dos des défenseurs mais l’attaquant fut finalement signalé en position de hors-jeu à hauteur des 25m, on jouait la 13e minute de jeu. Alors qu’on atteignait le premier quart d’heure de jeu, les hommes de Nardin Edgar allaient plus que jamais demeurer aux avants-postes grâce à cette récupération du cuir de la part de Barbier Stéphane, le milieu offensif lançant Schlosser Yannick dans l’axe mais encore une fois, il fut signalé en position de hors-jeu à hauteur des 35m. Ne parvenant pas à ressortir durablement de leurs derniers retranchements, les locaux allaient continuer à s’exposer aux assauts de leurs vis-à-vis, notamment à la 18e minute de jeu, moment choisi par Helmer Benoît pour déborder sur le côté gauche avant d’obtenir un corner face à Bauer Joël pour un coup de pied de coin que Schlosser Yannick se chargea de jouer en retrait pour Barbier Stéphane, ce dernier contrôlant le ballon aux 20m avant de lui remiser mais le meneur de jeu fut naturellement pris en position de hors-jeu. Suite à l’exécution de coup franc indirect précédent, les jaunes et noirs purent compter sur Barbier Stéphane pour prendre le contrôle du cuir dans l’axe avant de lancer Koestler Steve sur le côté gauche, ce dernier reprenant le cuir d’une frappe des 25m passant à droite de la cible, on jouait la 19e minute de jeu.

Répondants présents dans tous les duels, les visiteurs ne tardèrent pas à faire le break grâce à ce déboulé de Helmer Benoît sur le côté gauche étant conclu par un centre en direction du second poteau pour la reprise de Schlosser Yannick faisant mouche, on jouait la 20e minute de jeu, 0-2! Profitant de leur engagement pour investir le camp adverse, les Hattenois allaient rapidement trouver un coup franc suite à cette faute de Nardin Angelo sur Benzarti Kais à hauteur des 40m et c’est Bauer Joël qui se chargea de le botter en direction du point de penalty à hauteur duquel Mehl Christophe fut le plus prompt pour renvoyer le danger du pied face à la menace d’un assaillant, on jouait la 21e minute de jeu. Quadrillant parfaitement le terrain, les oranges et noirs n’eurent aucun mal à reprendre la direction des opérations au milieu de terrain avant qu’un très bon décalage à droite en faveur de Catherine Grégory n’intervienne, ce dernier faisant les efforts nécessaires pour parvenir à expédier un centre en direction du point de penalty à hauteur duquel Andres Patrick se détendit pour reprendre le ballon d’une tête passant à droite de la cible, on jouait la 22e minute de jeu. Malgré cette bonne séquence locale, ces derniers allaient rapidement se faire prendre à revers sur le renvoi défensif suivant grâce à l’interception du cuir dans l’axe de la part de Helmer Benoît, ce dernier répondant ensuite parfaitement à l’appel de Kautzmann Raphaël dans le couloir droit, l’ailier prolongeant le ballon en direction de Koestler Steve, l’attaquant expédiant finalement un centre en direction du second poteau à hauteur duquel Andres Kai trompa son propre gardien en voulant renvoyer le danger, on jouait la 23e minute de jeu, 0-3! Il fallut attendre ce troisième but encaissé pour enfin se rendre compte d’un sentiment de révolte animant les héros locaux dès l’engagement suivant qui accoucha d’un débordement à droite de la part de Benzarti Kais, ce dernier parvenant à émettre un centre en direction du second poteau pour Andres Patrick mais ce dernier fut gêné avec fracas pour espérer reprendre le cuir, le ballon sortant finalement en touche sur le côté gauche et l’attaquant sortant du terrain suite à une blessure contractée sur le contact précédent, on jouait la 24e minute de jeu. Quelque peu diminués sur le front de l’attaque, les locaux durent malheureusement se replier en bon ordre pour défendre leurs derniers retranchements suite à cette action initiée dans l’axe par Barbier Stéphane, le milieu offensif s’y avançant le ballon avant de le distribuer à gauche pour son meneur de jeu qui ne se fit pas prier pour contourner son adversaire direct afin d’émettre un centre en direction du second poteau pour Koestler Steve mais l’attaquant se fit prendre en position de hors-jeu, on jouait la 26e minute de jeu. Consécutivement au coup franc indirect précédent effectué par le dernier rempart local, les deux formations allaient se neutraliser au milieu de terrain avant que Jung Sébastien ne se rende coupable d’une main à hauteur de la ligne médiane, ce qui amena un coup franc que Meyer Grégory se chargea de jouer court à sa gauche pour Eisele Christophe, le nouvel entrant lançant ensuite son meneur de jeu dans le couloir afin qu’il tente sa chance d’une frappe des 25m passant à gauche du but de Mehl Christophe, on jouait la 28e minute de jeu. Alors qu’on atteignait les cinq dernières minutes de jeu de cette première période, les locaux allaient se transcender afin de chercher une éventuelle réduction du score avant la pause mais, suite à un débordement sur la gauche de la part d’Eisele Christophe, ce dernier se prit un coup de la part de Nardin Angelo et l’arbitre accorda un coup franc à juste titre à hauteur des 20m et c’est Meyer Grégory (?) qui se chargea de le transformer au-dessus d’un mur de trois joueurs et en direction de la niche pour les gants de Mehl Christophe. Acculés dans leurs derniers 30m, les visiteurs furent contraints de laisser la direction du jeu à leurs hôtes, ces derniers faisant confiance à Ruck Alain pour apporter le danger dans l’axe avant de lancer Vollmer Michaël sur la droite mais le meneur de jeu local fut signalé en position de hors-jeu à hauteur des 25m, on jouait la 32e minute de jeu. Dans la foulée du coup franc indirect précédent, les deux formations allaient se livrer bataille au milieu de terrain avant que l’arbitre ne renvoie tout ce petit monde aux vestiaires pour la pause.

Parvenant à concrétiser leurs actions sur le tard, les Hattenois ne purent arracher la séance de tirs-au-but

De retour sur la pelouse, les deux formations étaient parées pour le coup d’envoi du second acte avec, dès la 38e minute de jeu, une offensive visiteuse voyant le jour par la gauche grâce à Zimmer Arnaud, le défenseur s’avançant le ballon sur quelques mètres avant de lever la tête pour parfaitement servir Koestler Steve sur le côté droit mais l’attaquant se fit prendre en position de hors-jeu à hauteur des 30m. Suite à l’exécution du coup franc indirect précédent, Bouroua Halim hérita du ballon dans l’axe avant de le distribuer à gauche pour Vollmer Michaël, le meneur de jeu débordant dans le couloir afin d’émettre un centre en direction du point de penalty à hauteur duquel un défenseur fut le plus prompt pour renvoyer le danger bien assez loin de sa zone d’inconfort, on jouait la 39e minute de jeu. Consécutivement au renvoi défensif précédent, les deux formations allaient se neutraliser dans l’entre-jeu pendant quelques minutes avant que Bauer Joël ne parvienne à s’extirper de l’attroupement dans l’axe pour finalement se faire faucher par Koestler Steve à hauteur de la ligne médiane, ce qui occasionna un coup franc que Catherine Gregory se chargea de transformer en direction de la surface de réparation mais là encore, un défenseur veillait au grain pour remettre son équipe dans le droit chemin, on jouait la 43e minute de jeu. Revenus de la pause avec des arguments, les locaux continuèrent à prendre leurs adversaires en étau dans leur propre moitié de terrain et, suite à l’interception du cuir de la part de Halim Bouroua, ce dernier eut à peine le temps de franchir la ligne médiane dans l’axe qu’il se fit reprendre irrégulièrement par Jung Sébastien pour un coup franc que Ruck Alain se chargea de botter sur la droite pour son meneur de jeu mais la défense visiteuse répondit présent et put se dégager, on jouait la 45e minute de jeu. Dans la foulée de cette bonne séquence orange et noire, les ententistes ressortirent de l’ornière grâce notamment à Barbier Stéphane, le milieu offensif levant la tête afin de parfaitement servir le ballon sur la droite pour Kautzmann Raphaël, ce dernier partant à toutes enjambées dans le couloir pour finalement expédier un centre en direction du second poteau pour la reprise de Koestler Steve étant écartée en corner par Le Guelvouit Régis pour un coup de pied de coin donnant finalement rien hormis un dégagement défensif de la part d’Andres Kai, on jouait la 46e minute de jeu. Suite au renvoi défensif précédent, les locaux profitèrent des nombreux espaces laissés vacants pour s’y faufiler avant qu’un très bon décalage à droite en faveur de Benzarti Kais n’intervienne, l’ailier déboulant dans ce couloir avant de se faire sécher à l’extrême limite de la surface de réparation par Nardin Angelo, ce qui occasionna un coup franc que Catherine Grégory se chargea de botter au-dessus d’un mur de deux joueurs et en direction du point de penalty pour la tête défensive de Kautzmann Raphaël parvenant sur la droite et dans les pieds de Catherine Grégory, l’attaquant remettant le ballon dans le paquet pour la tête de Halim Bouroua passant au-dessus de la cible, on jouait la 50e minute de jeu. Dans la foulée du renvoi aux 5.5m effectué par le portier local, ses partenaires remontèrent le terrain en un rien de temps en faisant confiance aux multiples talents de Catherine Grégory, ce dernier déboulant dans le couloir droit avant d’expédier un centre en direction du premier poteau pour la tête de Benzarti Kais finissant directement dans les gants de Mehl Christophe, on jouait la 51e minute de jeu. Suite au dégagement de ce dernier, les oranges et noirs allaient se battre comme de beaux diables afin de remettre rapidement le pied sur le ballon et c’est ce qu’ils firent grâce à Andres Kai, le défenseur lançant ensuite Benzarti Kais dans l’axe avant de le voir s’avancer le ballon sur quelques mètres pour finalement conclure sa chevauchée par une frappe des 25m étant stoppée sans problèmes par le gardien visiteur, on jouait la 52e minute de jeu. Cette phase de jeu se déroulant sur un rythme effréné, on retrouvait ensuite les jaunes et noirs à la manoeuvre dans le camp local grâce notamment à Kautzmann Raphaël, l’ailier déboulant dans le couloir droit avant de s’y faire faucher par Halim Bouroua à hauteur des 20m, ce qui amena un coup franc que Jung Sébastien se chargea de botter au-dessus d’un mur de deux joueurs et en direction du second poteau à hauteur duquel eut lieu un léger cafouillage au terme duquel Koestler Steve se rendit coupable d’un excès d’engagement, ce qui permit à la défense orange et noire de se donner de l’air, on jouait la 53e minute de jeu. Négociant assez mal le coup franc indirect précédent, les locaux durent se replier pour défendre leurs derniers retranchements, notamment suite à cette interception du cuir de la part de Jung Sébastien, ce dernier levant la tête afin de répondre parfaitement à l’appel de Helmer Benoît dans le couloir droit, le meneur de jeu visiteur faisant en sorte d’obtenir un corner que Jung Sébastien se chargea de botter de la droite en direction du point de penalty pour la tête de défensive de Meyer Grégory profitant finalement à Barbier Stéphane, le milieu offensif reprenant le cuir d’une tête finissant dans les gants de Le Guelvouit Régis, on jouait la 54e minute de jeu.

Alors qu’on rentrait dans le dernier quart d’heure de jeu de cette partie, les deux formations allaient se neutraliser dans l’entre-jeu et, au terme d’une série de duels restants assez stériles, les visiteurs parvinrent à tirer leur épingle du jeu par la gauche grâce à cette chevauchée de Barbier Stéphane lui permettant d’adresser un centre en direction du point de penalty pour Kautzmann Raphaël mais ce dernier se fit prendre en position de hors-jeu, on jouait la 59e minute de jeu. Alors que rien présageait autre chose qu’une lourde défaite des oranges et noirs, ces derniers allaient se retrousser les manches sur le front de l’attaque afin d’apporter le danger par la gauche grâce à Vollmer Michaël, ce dernier nous gratifiant d’un petit festival l’amenant à pénétrer dans la surface de réparation avant de s’y faire déstabiliser par El Idrissi Nassir, ce qui occasionna un penalty que Catherine Grégory se chargea de botter mais, suite à l’intrusion trop hâtive de Vollmer Michaël dans la surface de réparation, la validation du premier essai fut refusé et le coup de pied de réparation fut donné à retirer mais Catherine Grégory ne se démobilisa pas et parvint donc à enfiler le ballon au fond des filets, on jouait la 62e minute de jeu, 1-3! Sentant le vent tourner, les visiteurs profitèrent de leur engagement suivant pour contenir la fougue locale assez loin de leur but et, de ce fait, ils allaient parvenir à gratter du terrain dans l’axe grâce notamment à Barbier Stéphane, le milieu offensif s’avançant le ballon sur quelques mètres avant de le décaler à gauche et dans la course de Kremer Emmanuel, ce dernier poussant son effort jusqu’aux confins de ce couloir afin d’émettre un centre en direction du premier poteau à hauteur duquel le portier local capta le ballon sans soucis, on jouait la 63e minute de jeu. Consécutivement au dégagement de ce dernier, ses partenaires allaient éprouver quelques difficultés à remettre le pied sur le ballon et, au terme de duels inédits jusqu’alors, Vollmer Michaël se rendit coupable d’une faute sur Koestler Steve à hauteur des 25m, ce qui occasionna un coup franc que Jung Sébastien se chargea de transformer au-dessus d’un mur de deux joueurs et en direction de l’entrée de la surface de réparation à hauteur duquel Bauer Joël écarta le ballon en corner pour un coup de pied de coin que Jung Sébastien se chargea de botter de la droite en direction du point de penalty à hauteur duquel eut lieu un léger cafouillage au terme duquel Ruck Alain dégagea le danger directement dans les pieds de Benzarti Kais, ce dernier initiant un contre express voyant Catherine Grégory être idéalement servi sur la droite avant que l’attaquant ne repique sa course dans l’axe pour décocher une frappe flottante trompant la vigilance de Mehl Christophe, on jouait la 66e minute de jeu, 2-3! Nous offrant une fin de rencontre de feu, les locaux allaient être stoppés dans leur élan par des ententistes ayant décidés de conserver le cuir dans l’entre-jeu avant qu’un assaut ne voit le jour sur la droite grâce à Kautzmann Raphaël, l’ailier lançant Kremer Emmanuel sur le côté droit avant de le voir tenter sa chance d’une frappe des 20m étant stoppée par Le Guelvouit Régis, on jouait la 68e minute de jeu. Rentrants tout doucement dans le temps additionnel de cette partie, les visiteurs allaient être contraints de reculer sur la pression de leurs hôtes, notamment suite à cette offensive initiée par Vollmer Michaël, le meneur de jeu local lançant Bauer Joël sur la gauche avant que ce dernier ne soit en mesure d’adresser un centre en direction du premier poteau devant lequel Beyler Sébastien écarta le danger en corner pour un coup de pied de coin que Catherine Grégory se chargea de botter en direction du premier poteau à hauteur duquel Mehl Christophe repoussa le cuir des poings avant d’être relayé par l’un de ses milieux de terrain, on jouait la 71e minute de jeu. Cherchant par tous les moyens d’arracher l’égalisation, les oranges et noirs se transcendèrent sur le front de l’attaque et, au terme d’une action construite dans l’axe, ils allaient obtenir un corner que Catherine Grégory se chargea de botter rentrant de la droite pour la tête rageuse de Bauer Joël finissant directement dans les gants de Mehl Christophe, on jouait la 72e minute de jeu. Dans la foulée du dégagement de ce dernier, ses partenaires se heurtèrent à une belle résistance locale avant qu’une faute en leur défaveur ne soit signalée à hauteur des la ligne médiane et c’est Catherine Grégory qui se chargea de le transformer mais sa remise fut approximative et le danger fut finalement renvoyé de la tête par Kautzmann Raphaël tout juste avant le coup de sifflet final de Wilhelm Pascal scellant la qualification de l’US Forstheim/Laubach face à des locaux ayant déclenchés la révolte un peu trop tard, ces derniers s’inclinant finalement sur ce score de 2-3!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.