Promotion/B | Les doublures de l’entente Soultz/Kutzenhausen leader provisoire du Groupe B!

On ne pourra pas dire qu’on s’est embêté ce matin aux abords du Stade Rebmatt 1 à l’occasion de la 2e journée de Promotion/B… Les verts et blancs locaux auront été cruels d’efficacité devant le but de Bowe malgré la belle resistance offerte par les visiteurs au début de la seconde période. Avec sa large victoire face à Durrenbach 2, les ententistes sont leaders provisoires du groupe B de Promotion/B. Résumé de la partie…

Soultz/s/Forêt/Kutz 2 – Durrenbach 2 | La feuille de match

Soultz/s/Forêt/Kutz 2

MEHL Lucas – KASPER Denis, CLAUSS Victor, OTT Gilles, SCHEIB Cedric – HEBTING Adrien, IFFRIG Nicolas, LUX HERVE – ENGEL Jeremy, HIRLEMANN Thibaut, SCHAB Pascal
Remplaçants: HEINTZ Davy, SIMON Franck, FREY SALLMEN Ruben
Dirigeant: SCHNEIDER Cedric

Durrenbach 2

BOWE Jean – VOGELSBERGER Hugo, HADJ NACER JOFFREY, MOSSER Maxime, WERNERT Arnaud – DEISS Joachim, VOGEL Sebastien, KEMPF Julien – GRABOW Michael, THERY Aurélien, JAGGI Maxime
Remplaçants: HADJ NACER Maxime, VOGEL Mike, SZCZEPANSKI Jonathan
Dirigeants: HESS Jeremy, THERON Cyrille

Soultz/s/Forêt/Kutz 2 – Durrenbach 2 | Le film du match

S’il fallait être quelque part ce dimanche matin, c’était bel et bien au Stade Rebmatt… En effet avec quelques onze buts inscrits, le public en a eu plein les yeux. Ce matin, les retardataires ont eu tort avec cette ouverture du score hâtive à la 5e minute de jeu des locaux avec notamment ce corner tiré par Lux Hervé côté gauche, ce dernier trouvant Clauss Victor au second poteau qui plaça une frappe imparable dans le petit filet droit de Bowe, 1-0.

Au cours de ces premières minutes, la domination sera largement verte et blanche, si bien qu’ils auront l’occasion de faire le break à la 9e minute de jeu mais la tentative de Engel Jeremy partira largement au-dessus du but visiteur. En terme de réalisme, ce sera bel et bien le FC Durrenbach qui surprendra une défense locale apathique à la 14e minute de jeu par l’intermédiaire de Jaggi Maxime qui glissera un ballon dans l’intervalle pour Grabow Michael qui effacera la vigilance du gardien local d’une frappe pleine de conviction pour l’égalisation, 1-1 !

Avec cette volonté de monter en D3/A en fin de saison, les verts et blancs se sentaient obligés de démontrer leur potentiel pour y arriver, notamment devant leur public. Dans cette perspective, en rehaussant d’avantage leur niveau de jeu, les verts et blancs allaient se sublimer en débutant un petit festival offensif dès la 23e minute de jeu en reprenant l’avantage suite à un débordement sur le flanc droit de Engel Jeremy ponctué par une frappe en force écarté par Bowe sur Iffrig Nicolas qui suivait en embuscade avant qu’il glisse le ballon dans les filets adverses. Quelques minutes plus tard, suite à un coup franc tiré côté droit par Lux Hervé, Iffrig Nicolas sera dans la meute au point de pénalty pour dévier comme il pouvait le ballon dans le petit filet droit de Bowe pour son doublé. Plus que le talent de l’avant-garde locale, le mauvais sort se mêla à la partie avec un coup franc consécutif à une main de Mosser Maxime à l’entrée de la surface de réparation qui sera directement transformé en but par Engel Jeremy dans le genre « Juninho » jadis à Lyon, on jouait la 39e minute de jeu. C’est sur ce score de 4-1 que les 22 acteurs regagnèrent les vestiaires pour la mi-temps de la rencontre.

Au retour des vestiaires, on lisait sur le visage des visiteurs que la causerie fut de haute facture et c’est avec détermination que les bleus de Durrenbach sonnaient l’heure de la révolte dès le coup d’envoi de la deuxième mi-temps. Après avoir fait passer l’orage avec les quelques incursions locales sur le flanc gauche de leur défense, les protégés de Theron Cyrille allaient réduire le score à la 56e minute sur une frappe prodigieuse des 30m qui viendra déchirer la toile d’araignée dans la lucarne de Mehl Lucas, 4-2 !

Croyant en leur bonne étoile sur des frappes de loin, et voyant le gardien local manquant d’attention sur le jeu développé au milieu de terrain, Szczepanski Jonathan tentera lui aussi sa chance des 25m avec ce lobe astucieux qui viendra à nouvelle fois tromper la vigilance passive de Mehl Lucas, on jouait la 59e minute de jeu, 4-3 ! Le match étant totalement relancé, l’ascendant psychologique était du côté du visiteur ultra motivé par cette « remontada » qui prenait forme. Ce retour en état de grâce durera douze minutes pendant lesquelles les coéquipiers de Wernert Arnaud tenteront de verrouiller l’arrière garde tout en tentant d’égaliser. Mais il en fut rien car à la 71e minute de jeu, Iffrig Nicolas viendra passer toute la défense visiteuse en revue avant de finaliser sa course par une frappe croisée imparable, cette dernière douchant toutes velléités offensives adverses, 5-3. Ayant perdu de cette « grinta » entrevue jusqu’à l’heure de jeu, les bleus allaient reculer et procéder par contres créant des espaces entre les lignes ce qui contribuera au développement du jeu des ententistes qui ne demandaient que cela. Dans ce contexte de démobilisation au milieu de terrain, le FC Durrenbach 2 allaient subir les assauts verts et blancs au cours des dix dernières minutes de la partie et cette suprématie offensive de la part des ententistes sera récompensée par une nouvelle réalisation de Engel Jeremy qui sera à la réception d’une passe millimétrée de Schab Pascal avant d’expédier le ballon en pleine lunette, on jouait la 84e minute de jeu, 6-3 !

Loin de se contenter de ce net avantage au score, les verts et blancs allaient continuer à développer leur jeu tout en régalant leur public qui n’en demandait pas tant et sur une phase rondement menée à l’entrée de la surface notamment avec ce une/deux entre Engel Jeremy et Schab Pascal à l’entrée des 16 m qui sera ponctué d’une passe au cordeau au deuxième poteau pour Frey Sallmen Ruben qui se fit pas prier pour faire trembler une nouvelle fois les filets du malheureux Bowe, 7-3 !

On entrait à peine dans le temps additionnel que le sort n’en finit pas de s’acharner sur les doublures de Durrenbach avec cette fois-ci un but contre son camp de Hadj Nacer Joffrey qui, en voulant dégager une frappe de Frey Sallmen Ruben, glissera par erreur le cuir dans ses propres filets scellant définitivement le score final à 8-3 !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.