Vie des clubs | Laurent Hickel, fer de lance de l’équipe fanion de l’entente Drachenbronn/Birlenbach

Laurent Hickel, fer de lance de l'équipe fanion de l'EDB - Photo NAF

Après avoir enregistré une montée en District 4 avec l’EDB en finissant premier de son groupe de D5 (classement arrêté au 15 mars 2020), Laurent Hickel, fer de lance de l’équipe jaune et noire, nous livre un interview exclusif revenant sur son expérience en tant que joueur et en tant qu’entraîneur. Confidences…

Laurent Hickel | Son expérience en tant que joueur

NAF: As tu un club et/ou un joueur préféré?

« Mon club préféré est celui où j’ai vécu mes premiers frissons dans son stade et dont j’ai énormément de très bons souvenirs… Mon club de coeur le Racing Club de Strasbourg. J’aime aussi beaucoup Manchester United depuis la fabuleuse époque où Eric Cantona y jouait…  J’apprécie également le jeu proposé par le Real Madrid. Mon joueur préféré actuel est Cristiano Ronaldo. »

NAF: A quel âge as-tu signé ta première licence ? Dans quel club ?

« J’ai signé ma première licence à l’âge de 11 ans chez les pupilles à 7 de l’Entente Drachenbronn/Birlenbach.

NAF: Décris-nous ton parcours de joueur.

« J’ai dû arrêter le foot à l’âge de 14 ans car j’avais fait le choix de faire un apprentissage en cuisine à l’auberge du Cheval blanc à Lembach et, comme on travaillait les week-end, ce n’était plus possible. Après j’ai voyagé plusieurs années dans le cadre de mon métier. J’ai enfin pu reprendre le foot à 22 ans après avoir trouvé un emploi où je ne travaillais pas les dimanches. Afin de jouer avec mes potes, j’ai atterri au FC Wissembourg où j’ai toujours joué en senior avec un arrêt de 2 ans car je suis reparti à Saint-Barthélémy aux Antilles… J’ai été contraint à un arrêt définitif il y a une quinzaine d’années pour une pubalgie que je traîne encore aujourd’hui. »

NAF: Quels sont tes meilleurs et tes pires souvenirs en tant que joueur ?

« J’ai tellement de bons souvenirs en tant que joueur. Je retiens tout de même un derby avec le FC Wissembourg et le FC Altenstadt. Ayant toujours joué avant-centre, j’avais marqué 5 buts en première mi-temps. On menait alors 5-0 à la PAUSE et l’entraîneur avait décidé de me sortir pour jouer à ma place car il voulait aussi marquer. Finalement Il ne marqua pas et on avait fini par s’imposer sur le score de 7-2. Cette même année, nous avions fini champions et nous étions allés jouer à Reipertswiller en poules de classement. L’adversaire nous semblait supérieur mais nous avions fait un match plein en s’imposant 4-0… J’avais inscrit un doublé ce jour-là. Le match suivant restera un regret pour moi car nous avons joué un mercredi soir à Sarre-Union… Je n’avais pas pu me libérer de mon boulot et nous avions fait 1-1 et avions été éliminés lors de la séance de tirs-au-but. Mon pire souvenir en tant que joueur fut ma rupture des ligaments croisés le 12 décembre 1995. »

Laurent Hickel | Son expérience en tant qu’entraîneur

NAF: Comment t’es venue l’envie d’entraîner un club ?

« J’ai toujours voulu entraîner depuis mon arrêt à cause de ma pubalgie. Ayant été présent à tous les matchs de mon fils Thibault depuis qu’il a commencé en catégorie débutants, je me suis proposé comme entraîneur à partir des U11. J’ai alors été entraîneur dans toutes les catégories de l’Entente des jeunes avec une licence dans le club qui me tient à cœur, l’Entente Drachenbronn/Birlenbach. J’y suis depuis toujours et je suis encore aujourd’hui l’entraîneur de mon fils. »

NAF: Quelles sont pour toi les qualités requises que doit avoir un entraîneur ?

« Pour moi un entraîneur doit avoir un bon relationnel avec ses joueurs. Etre proche d’eux et à leur écoute. Il doit toujours avoir des ambitions sportives, demeurer dans la remise en question perpétuelle pour apprendre de ses erreurs. »

NAF: As-tu un entraîneur du monde professionnel comme modèle ?

« L’entraîneur du monde professionnel que j’aime beaucoup est Zinedine Zidane. Il dégage une sérénité permanente et fait profiter pleinement de son expérience à ses joueurs. »

NAF: Quel regard portes-tu sur le football amateur actuel ?

« Le football amateur apporte tellement de bonheur aux gens et surtout dans nos villages que l’on fait de notre mieux pour que chaque rencontre soit un moment de communion avec eux. »

NAF: Décris-nous ton sentiment par rapport à tout ce qui a été entrepris à Drachenbronn.

« L’Entente Drachenbronn/Birlenbach a comme beaucoup de clubs eu son époque de gloire et une autre beaucoup moins joyeuse. Les membres du comité n’ont jamais baissé les bras et ont continué à travailler avec acharnement pour ce club. L’EDB est beaucoup plus qu’un club, c’est une famille. Nous avons de très belles installations et avons toujours été soutenus par notre commune que je remercie vivement. »

NAF: Tes ambitions pour la saison à venir avec ton nouveau groupe

« J’ai été nommé entraîneur de l’équipe fanion la saison dernière pour un superbe projet sportif avec une grande majorité de jeunes joueurs dont plusieurs de nos deux villages. La saison dernière a été tout de même correcte malgré un nombre ahurissant de joueurs blessés. Cette saison, nous avons été premiers depuis la première journée et notre montée en District 4 a été officialisée. Cette montée est incontestable puisque nous avions 6 points d’avance sur le second. Nous avons vraiment un très bon groupe de joueurs qui vit très bien ensemble et avec qui je prends énormément de plaisir. Dans mon groupe règne une belle cohésion, je suis entouré de bons gars ! C’est une fierté et une grande satisfaction pour tout l’EDB. J’annonce que nous n’allons pas en rester là….. »

NAF: Ton mot de la fin

« Vivement que nous puissions à nouveau tous nous défouler sur nos beaux terrains et pratiquer notre passion. Humba, humba, humba EDB….EDB….EDB !!!!!!!! »



Soyez le premier à commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.